Évaluation
177 votes
La voie Appienne était autrefois l'une des routes les plus importantes au monde. C'est la plus célèbre de toutes les routes qui rayonnaient de Rome vers les confins de l'Empire romain.

Construction de la route

Via Appia Antica, Rome
La voie Appienne (via Appia), construite en 312 avant JC, était l’idée d'Appius Claudius Caecus, alors censeur de Rome, qui est connu pour avoir organisé des travaux publics audacieux qui contribuèrent à rendre la vie plus facile pour le peuple de Rome.

La voie Appienne, Rome
La voie Appienne, Rome
La voie Appienne
Le projet le plus célèbre d’Appius Claudius fut cette route, qui finirait par parcourir tout le chemin de Rome jusqu’à la ville portuaire de Brindisi. La route passait directement à travers les collines Appiennes et les marais Pontins, faisant à peine quelques virages le long du chemin jusqu'à ce qu'elle atteigne la ville de Terracina.

La route a été contruite avec une surface de terre nivelée sur laquelle du mortier et des petites pierres ont été placées. Puis cette surface a été recouverte de gravier, puis de pierres emboîtées qui fourniraient une surface plane pour ceux qui voyageaient le long de la route. Les historiens disent que les pierres s'imbriquaient si bien qu'il était presque impossible de planter un couteau entre elles. Des fossés étaient creusés de chaque côté de la route et étaient protégés par des murs de soutènement.

Une route longue de 560 km

La voie Appienne commençait au Cirque Maxime, en passant le long des Thermes de Caracalla, et plus tard, du mur d'Aurélien. Près de Rome, la route était bordée de tombeaux: les ruines d'un grand nombre d’entre elles sont encore visibles aujourd'hui.

Lorsque la route quittait la ville, elle voyageait à travers les banlieues riches sur son chemin droit à travers les montagnes Appiennes et par les anciens marais Pontins. Il fut un temps, elle atteignait Terracina, une ville côtière à 56 km au sud de Rome. De là, la voie Appienne suivait la côte ouest, qui aboutissaient à Capoue, donnant une longueur d'environ 210 km à la route originale.

Les pierres de la voie Appienne aujourd'hui
Ancienne pavement romaine
Cette route a atteint ses objectifs en aidant l'armée romaine à déplacer ses fournitures militaires là où elles étaient nécessaires rapidement, résultant en plusieurs victoires pour l'armée.

Aux alentours de 295 avant JC, la route fut étendue jusqu’à Benevenutum puis, au cours des cinq années suivantes, à Venusia et Tarente. Au final, la voie Appienne faisait tout le chemin jusqu’à la ville portuaire de Brindisi sur la côte sud de l'Italie, à 560 km de Rome.

Monuments le long du chemin

Relief sur un tombeau à la voie Appienne à Rome
Relief sur un tombeau
Comme il était interdit d'enterrer les morts dans la ville proprement dite, beaucoup ont été enterrés le long des routes menant hors de Rome. Les gens importants se faisaient construire des tombes pour eux-mêmes ou pour toute leur famille. Parfois, ces tombes étaient grandes comme des maisons. Leurs formes varient de tumuli en passant par des pyramides à des petits temples. La voie Appienne était bordée de ces monuments et beaucoup d'entre eux sont encore visibles aujourd'hui.

Le plus impressionnant est le tombeau bien conservé de Cécilia Métella - l'épouse d'un des généraux de Jules César - qui ressemble presque à une forteresse. D'autres tombes notables incluent la tombe de Marcus Servilius,
Le mausolée de Cécilia Métella, voie appienne, Rome
Tombeau de
Cécilia Métella

Tomb of Sextus Pompejus Justus, Via Appia, Rome
Tombeau de Sextus
Pompeius Justus
le tombeau de Romulus (fils de l'empereur Maxence), le tombeau de Sénèque (un philosophe romain) et le tombeau de la famille de Sextus Pompeius Justus; l'inscription sur la tombe raconte la douleur d'un père d’enterrer ses jeunes enfants. Il y a aussi un empereur enterré le long de la voie Appienne, Gallien, qui fut assassiné en 268 de notre ère.

Outre les nombreuses tombes le long de la route, il y a quelques autres monuments qui bordent la voie Appienne: le temple d'Hercule, l'église Quo Vadis (où Saint Pierre aurait rencontré le Christ) et les vestiges de l'église gothique de San Nicola. La Villa dei Quintili, avec ses anciens thermes et de belles frises et sculptures se trouve à proximité de la Via Appia Nuova (nouvelle voie Appienne). Et à proximité du tombeau de Romulus se trouve le cirque de Maxence, une grande arène où les courses de chars avaient lieu. Adjacent au cirque il y avait un palais construit par l'empereur Maxence. Le cirque, qui était plus petit uniquement que le Cirque Maxime, est le mieux conservé de tous les cirques romains.

Sous terre

Alors que la voie Appienne est bordée de monuments et tombeaux d’anciennes familles patriciennes romaines, beaucoup trouvent que ce qui est sous la voie Appienne est plus intéressant. Sous la route il y a des kilomètres de tunnels - connus sous le nom catacombes - où les premiers chrétiens enterraient leurs morts et, quand c’était nécessaire, tenaient en secret des services religieux. Plusieurs des catacombes sont ouvertes au public et au cours d’une visite guidée dirigée par des prêtres et des moines locaux, les visiteurs peuvent voir d’anciennes niches
Porte Saint Sébastien, Rome
Porte Saint Sébastien
funéraires et une poignée d'exemples restants de l'art paléochrétien.

Marcher le long de la voie Appienne

Aujourd'hui la voie Appienne commence au mur d'Aurélien, à la Porta San Sebastiano (Porte Saint Sébastien). La première partie de la route n'est pas vraiment praticable pour les piétons. Elle mène le long de l'église Quo Vadis, des catacombes de San Callisto et des catacombes de San Sebastiano à l’imposant tombeau de Cécilia Métella. A partir de là, la route est pavée avec des pierres romaines authentiques. Vous pouvez marcher pendant plusieurs kilomètres en passant le long des restes de nombreuses tombes historiques.
535
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com