Évaluation
16 votes
Cette artère historique romaine, nommée d'après le pape Jules II, a été créée au début du XVIe siècle, pour relier le Vatican avec le Ponte Sisto. Cela a longtemps été l'une des rues les plus branchées de la ville et les citoyens riches y construisirent d'imposantes demeures.

Sa construction

Via Giulia, Rome
Via Giulia

Palazzo Falconieri, Via Giulia
Palazzo Falconieri
La Via Giulia est une route qui a été conçue par Donato Bramante pendant le règne du pape Jules II, qui régna de 1502 à 1513. Elle est considérée comme l'un des premiers exemples d'urbanisme de la ville. Le miracle de la Via Giulia est qu'elle parcourt tout un kilomètres en ligne droite, un exploit difficile à accomplir au XVIe siècle à Rome. En effet, c’était la rue la plus large, la plus longue et la plus droite dans la ville au moment où elle a été construite.

Conçu pour rendre l'accès plus facile au Vatican, la rue a rapidement été bordée d'élégantes églises et palais. Et même si les plans du pape n’ont été que partiellement réalisé, c’est devenu une artère importante, et une adresse le long de la Via Giulia a longtemps été le premier choix des aristocrates romains. Des artistes tels que Raphaël, Cellini, et Borromini ont habité le long de cette large avenue et ont été rejoints par beaucoup d'autres au long des années.

Jules II a également commandé à Bramante la construction d'un tribunal central massif à cet endroit, le Palazzo dei Tribunali. Le complexe ambitieux, qui allait devenir le bâtiment le plus impressionnant de la rue, n'a cependant jamais été terminé. De gros blocs de travertin qui formaient la base du palais sont maintenant utilisés comme fondations pour les maisons et peuvent être vus entre la Via dei Bresciani et la Via del Gonfalone.

Que Voir

Alors que de nombreuses fêtes somptueuses étaient autrefois organisées dans la Via Giulia – à un moment donné du vin sortait de la fontaine Mascheroni - aujourd'hui la rue est très calme.

Arche Farnese

Arche Farnese, Via Giulia, Rome
Arche Farnese
Une belle arche, l'Arco dei Farnesi (Arche Farnese) enjambe la rue. Alessandro Farnese, (devenu plus tard le pape Paul III) voulait relier son palais Farnèse à la place Farnèse à proximité avec la Villa Farnesina, située en face du Tibre. L'arche à travers la Via Giulia, conçu par Michel-Ange, est la seule section qui ait été achevée. Comme le pont sur le Tibre n'a jamais été construit, l'arche couverte de lierre ne sert pas vraiment à autre chose qu’à embellir la rue.

Fontaine du Masque

Fontaine du Masque, Via Giulia
Fontaine du Masque
A proximité se trouve la Fontana del Mascherone (Fontaine du masque), qui a également été commandée par la famille Farnèse. L’étrange fontaine a été créée autour de 1626 et en a remplacé une autre, plus ancienne. Sa conception de style Renaissance par Girolamo Rainaldi intègre une baignoire romaine antique en granit et un masque antique; ce dernier a donné son nom de la fontaine.

Palais Farnèse

Le jardin du Palais Farnèse, Via Giulia
Le jardin du Palais Farnèse
A travers un portail on peut voir dans le jardin du Palais Farnèse, l'un des plus grands palais à Rome. Il a été construit au XVIe siècle pour Alessandro Farnese. Son intérieur est décoré avec de magnifiques fresques, dont plusieurs créés par le peintre bolonais Annibale Carracci, qui comptent parmi les fresques les plus impressionnantes dans Rome.

Santa Maria dell'Orazione

Crâne sur la façade de l'église Santa Maria dell'Orazione Morte
Crâne sur la façade,
Sainte Marie de la
prière et de la mort

buste de faucon, Palazzo Falconieri
Buste de faucon,
palais Falconieri
En face du Palais Farnèse se trouve la très baroque Santa Maria dell'Orazione e Morte (Sainte Marie de la prière et de la mort), une église inhabituelle qui est ornée de crânes sculptés sur ses portes. Elle appartenait à la confrérie qui était chargée de la tâche d'enterrer les cadavres non identifiés.

Palazzo Falconieri

A droite de l'église se trouve le palais Falconieri, un palais construit en 1576 pour la famille Odescalchi. La propriété fut acquise en 1637 par Orazio Falconieri, qui demanda à l'architecte Borromini de la combiner avec un bâtiment adjacent et de créer un grand palais. Borromini rénova entièrement l'intérieur et reconstruisit les façades, qu'il a orné de pilastres qui se terminent par des bustes de faucon avec des seins féminins.

Palazzo Sacchetti

Plus au nord de la rue, au numéro 66, se trouve le palais Sacchetti, l'un des plus beaux palais de la rue. Il a été construit au milieu des années 1500 par la famille Sacchetti d’après des plans de Vasari. On dit qu’à l'intérieur se trouvent quelques-unes des plus grandes salles de Rome. A l'extérieur, les visiteurs peuvent photographier son grandiose portail en pierre.

San Giovanni dei Fiorentini

San Giovanni dei Fiorentini, Via Giulia
Saint-Jean-Baptiste-des-Florentins
À l'extrémité nord de la rue se trouve San Giovanni dei Fiorentini (Saint-Jean-Baptiste-des-Florentins), une église construite au début des années 1600 pour la communauté des Florentins à Rome. Elle est le résultat d'une combinaison d'idées par les architectes rivaux Sansovino, Sangallo et Maderno, chacun d'eux ayant ajouté quelque chose à cette structure ecclésiastique chargée.
1028
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com