Thermes de Dioclétien

Terme di Diocleziano
Évaluation
39 votes
Les thermes de Dioclétien étaient les plus grandes thermes jamais construites à Rome. Le complexe, construit au début du IIIe siècle, pouvait accueillir environ trois mille personnes.
Certaines parties du complexe de thermes ont survécu grâce à leur intégration dans des structures récentes.

Les Thermae

Les thermes de Dioclétien à Rome
Les thermes au temps
de la Rome antique
Les bains ont été construits entre 298 et 306 après JC par Maxence qui avait fait nommer le complexe Thermae Diocletiani, d’après Dioclétien, un empereur qui était mal vu par les historiens pour sa persécution des chrétiens, mais en fait, était un souverain très capable et très juste.

Le rituel du bain

Pour les Romains, le bain était un évènement social et les grands complexes de thermes reflètent leur importance dans la société romaine. Une visite à un complexe de bains comme celui de Dioclétien commençait dans l’apodyterium, où les visiteurs rangeaient leurs vêtements. Ils allaient ensuite au frigidarium (bain d'eau froide), au tepidarium (bain d'eau tiède) et au caldarium (bain d'eau chaude). Certains visiteurs allaient au sudatorium (sauna) avant d'aller au caldarium. Les hommes et les femmes se baignaient séparément.

Vestiges des Thermes de Dioclétien à Rome
Les thermes aujourd'hui

Le cloître de l'église de Santa Maria degli Angeli à Rome
Le cloître
Mais une visite aux bains n’était pas seulement dans le but de sortir propre et détendu. Les gens venaient ici pour socialiser, discuter de politique, parler des évènements quotidiens et des ragots. C’était également un centre de remise en forme et de loisirs: il y avait une piscine, une salle de massage et des complexes comme celui des thermes de Dioclétien avaient des équipements tels que des installations sportives, des bibliothèques et des salles de réunion.

Le complexe des bains

Les thermes de Dioclétien mesuraient 356 mètres de long et 316 mètres de large et étaient le plus grand des quelque neuf cents complexes de bain à Rome. Le complexe fermé était structuré comme les thermes de Trajan et les thermes de Caracalla, avec un axe central autour duquel se trouvaient les bains. L'eau était conduite à un grand bassin d'eau via l'Aqua Iovia, une branche de l'aqueduc Aqua Marcia. Le bassin d'eau était situé près de la gare Termini actuelle, qui tire son nom des thermes.

Les Bains Aujourd'hui

Après que les envahisseurs Goths aient détruit l'aqueduc en 537 AD, les bains ont été rapidement réduits en ruines. Plus tard, les restes du complexe ont dû faire place à l'expansion de la ville, mais certaines parties ont été conservées en étant incorporées dans de nouveaux bâtiments comme la panthéonesque église San Bernardo alle Terme et l'Aula Ottagona, une salle octogonale. Une autre église, Santa Maria degli Angeli e dei Martiri (Sainte-Marie-des-Anges), a également réutilisé une partie de l'ancien complexe de bains.

Sainte-Marie-des-Anges

Santa Maria degli Angeli
Santa Maria degli Angeli

L'intérieur de l'église Santa Maria degli Angeli
Intérieur de l'église
L'église de Sainte-Marie-des-Anges est située sur le bord nord-est de la Piazza della Repubblica (un rond-point anciennement connu sous le nom de piazza delle Terme). L'église fut la dernière structure construite par Michel-Ange; l'artiste de renom était âgé de 86 ans, lorsque la construction commença en 1561.

L'église a été construite à l'emplacement de l'ancien frigidarium des thermes de Dioclétien et intègre plusieurs éléments des anciennes thermes. Le vestibule occupe l'ancien tepidarium et l'entrée imposante est une exèdre du caldarium. Le reste du caldarium a été démolie par le pape Sixte V dans le cadre de ses plans de réaménagement urbain.

A l’intérieur de l'église il y a des colonnes de granit massif qui soutiennent la voûte du frigidarium. Les colonnes ont une circonférence de 5,2 mètres, ce qui en fait les plus grandes à Rome.

La conception du beau cloître attenant est également attribuée à Michel-Ange, même si elle ne fut achevée qu’en 1565, un an après sa mort.

Museo delle Terme di Diocleziano

Monuments funéraires, Museo delle Terme, Rome
Monuments funéraires
Le cloître abrite aujourd'hui le Museo delle Terme di Diocleziano (Musée des Thermes de Dioclétien), un département du Musée national romain, l'un des musées d’antiquités les plus importants du monde.

Le musée possède une importante collection épigraphique qui nous donne un aperçu de la vie quotidienne des gens dans la Rome antique. Il y a plus de 10.000 inscriptions et épigraphes ainsi que d'autres objets historiques.

Une autre collection logée ici est la collection protohistorique du Musée national romain, qui contient des objets trouvés dans les environs de Rome qui remontent du onzième au sixième siècle avant JC.
1024
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2018 www.aviewoncities.com