Saint-Paul-hors-les-murs

San Paolo fuori le Mura
Évaluation
49 votes
Liens
Saint-Paul-hors-les murs est l'une des quatre basiliques majeures de Rome. L'église actuelle, autrefois la plus grande au monde, est une reconstruction de l’église du quatrième siècle, qui a brûlé en 1823.
Saint-Paul-hors-les-murs, Rome
Saint-Paul-hors-les-murs
L'église est située à l'endroit présumé de l'inhumation de saint Paul, qui se trouve à l'extérieur du mur d'Aurélien, d'où son nom.

Histoire

Lieu d'inhumation de St Paul

L'apôtre Paul fut décapité en l'an 67, et son corps fut amené dans une zone sépulcrale (et non pas une nécropole souterraine, comme ce fut le cas avec Saint Pierre). Le lieu de sépulture était déjà vénéré au premier siècle, quand un Cella Memoriae - un petit bâtiment commémoratif – fut érigé à cet endroit.

Construction

Façade principale de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs à Rome
Façade principale

Intérieur  de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs à Rome
L'intérieur

Mosaïque de l'abside de l'église St. Paul outside the walls in Rome
Mosaïque de l'abside

Vue latérale de l'église Saint-Paul-hors-les-murs  à Rome
Vue latérale

L'entrée à colonnades de l'église Saint-Paul-hors-les-murs à Rome
L'entrée à colonnades
Une première basilique, commandée par l'empereur romain Constantin I, fut construite en 324 au-dessus de la Cella Memoriae. En 386, cette basilique était déjà jugée trop petite et l'empereur Valentinien II ordonna la démolition du bâtiment. Elle fut remplacée par une nouvelle structure, beaucoup plus grande. Le successeur de Valentinien, empereur Théodose, nomma Ciriades comme architecte en chef.

Ciriades conçut une structure monumentale avec cinq nefs reposant sur quatre-vingts colonnes. Comme la plupart des basiliques de cette époque, elle était précédée par un grand atrium avec une fontaine centrale. L'église fut consacrée en 390 par le pape Siricius mais ne fut achevée que cinq ans plus tard, sous le règne de l'empereur Honorius.

Plusieurs agrandissements eurent lieu au cours des siècles suivants, et au neuvième siècle, c’était la plus grande église de Rome. Elle conserva ce titre jusqu'à ce que l’actuelle basilique Saint-Pierre fur achevée en 1626. Après avoir été pillée en 846 par les Sarrasins, l'église fut rapidement restaurée et les agrandissements et les restaurations continuèrent jusqu'au XVIIIe siècle.

Destruction et reconstruction

La catastrophe frappa le 15 Juillet 1823 quand des couvreurs négligents déversèrent du goudron brûlant sur les poutres en bois qui soutenaient le toit de plomb. L'église fut bientôt engloutie par les flammes et complètement brûlée. Seuls l'abside, le cloître, l'arc de triomphe, la tombe de l'apôtre et le mur sud survécurent. Une reconstitution fidèle commença peu de temps après la catastrophe grâce à des fonds fournis par des dons du monde entier. L'église a été reconsacrée en 1854.

L'Eglise aujourd'hui

L'église que nous voyons aujourd'hui n’est peut-être pas la basilique du quatrième siècle d'origine, mais c’est quand même un bâtiment imposant, de 131 mètres de long, 65 mètres de large et 29 mètres de haut. Son vaste intérieur est particulièrement impressionnant, et nous donne une bonne idée d’à quoi devaient ressembler les anciennes basiliques romaines.

Extérieur

Statue de Saint-Paul, Saint-Paul-hors-les-murs
Saint Paul

Campanile St. Paul, Saint-Paul-hors-les-murs
Le campanile
L'atrium impressionnant sur ​​le côté ouest de la basilique a été ajouté à la fin du XIXe siècle. Il a été construit par Guglielmo Calderini d’après un projet de l'architecte néoclassique Luigi Poletti. L'atrium est constitué d'un portique à quatre côtés avec soixante-dix colonnes corinthiennes. Au centre se dresse une grande statue de l'apôtre Paul, créé en marbre de Carrare par le sculpteur italien Giuseppe Obici.

Les mosaïques sur la façade avant sont également du dix-neuvième siècle. Ils ont été créés par Filippo Agricola et Nicola Consoni qui ont basé leur conception sur la peinture murale originale du Xe siècle. Ils montrent quatre apôtres de l'Ancien Testament en bas. Au-dessus d'eux il y a un Christ entouré des saints Pierre et Paul.

La porte centrale de bronze a été créée en 1930 par Antonio Maraini. A droite il y a la Porte Sainte, ouverte seulement pendant les années de jubilé (une fois tous les vingt- cinq ans).

Le campanile de la basilique (clocher) a été construit au XIe siècle à proximité de la façade avant. La tour actuelle a été construite en 1860 à l'est de la basilique, près de l'abside. Il contient sept cloches, dont cinq sont encore d'origine.

Intérieur


La nef de l'église Saint-Paul-hors-les-murs, Rome
La nef

L'un des tondi dans la basilique Saint-Paul-hors-les-murs à Rome
Tondo de Benoît XVI
La taille énorme de l'église devient évidente une fois à l'intérieur. Son plan original était probablement fondé sur celui de la basilique Ulpia au Forum de Trajan. Quatre rangées de vingt colonnes de granit séparent la nef centrale de ses allées.

Les colonnes sont nouvelles; celles d'origine furent toutes prises d'anciens temples romains. Elles soutiennent un entablement avec arcades au-dessus d'une série de tondi, des peintures circulaires des papes. Malheureusement, la plupart de ces peintures ont été endommagés par l'incendie de 1823. Elles ont tous été restaurées, mais quelques-unes des inscriptions sont perdues à jamais. Tous les 267 papes, en commençant par saint Pierre, sont représentés. Il y a maintenant très peu tondi encore disponibles, et selon la légende, la fin du monde arrivera lorsque le dernier tondo sera rempli.

Le chandelier pascal de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs à Rome
Le chandelier pascal
L’un des objets les plus intéressants qui ont échappé à l'incendie dévastateur est le chandelier pascal de cinq mètres et demi de haut, créé vers 1170 par Nicolo di Angelo et Pietro Vassalletto. Il est décoré avec des sculptures qui représentent des scènes de la Bible. Il semble vraiment bondé avec de nombreux personnages entassés sur une petite surface. Au pied du chandelier il y a des figures mythiques, mi-humaines, mi-animales.

L'arc de triomphe dans la nef repose sur des colonnes ioniques et est orné d'une mosaïque du Ve siècle qui a été restaurée après l'incendie. Au centre de l'arc, dans un cercle, se trouve un Christ à l’expression sévère. Des oiseaux (représentant les quatre évangélistes), des anges, vingt-quatre vieillards et, en-dessous, les saints Pierre et Paul, encadrent tous la figure du Christ.

L'abside de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs à Rome
L'abside
Un autre point fort est la mosaïque vénitienne dans l'abside. Elle a été créé en 1226 pour Honorius III et a remplacé la mosaïque originale du Ve siècle. Ici vous pouvez voir le Christ sur ​​un trône accompagné par Pierre, Paul, André et Luc.

Le baldaquin gothique en marbre au maître-autel a été créé par Arnolfo di Cambio en 1285. Sous l'autel se trouve la confessio, avec la tombe de saint Paul.

Cloître

Le cloître de la basilique Saint-Paul-hors-les-murs
Le cloître
Au bout du transept droit, une porte mène au cloître, encore authentique, car il n'a pas été touché par l'incendie de 1823. Le cloître a été créé entre 1205 et 1241 par Pietro Vassalletto, qui a également construit le cloître de la basilique du Latran. Ce cloître est l'un des plus beaux de Rome, avec des colonnes magnifiques dans une multitude de formes; certaines sont complètement lisses tandis que d'autres sont sculptées en spirale ou en forme octogonale et incrustées de mosaïques colorées.
1019
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2018 www.aviewoncities.com