Sainte-Marie-Majeure

Basilica di Santa Maria Maggiore
Évaluation
42 votes
La basilique Sainte-Marie-Majeure est la plus grande église de Rome dédiée à la «Vierge Marie». L'église, qui remonte au Ve siècle, possède un magnifique intérieur avec un spectaculaire plafond doré et des chapelles très ornées.
La basilique Sainte-Marie-Majeure
Sainte-Marie-Majeure

L'abside de la basilique Sainte-Marie-Majeure
L'abside
L'église Sainte Marie Majeure (Santa Maria Maggiore) est l'une des quatre basiliques pontificales de Rome (les autres étant la basilique Saint-Pierre, la basilique Saint-Jean et la basilique Saint-Paul). L'église est située sur le Cispius, un sommet de la colline de l'Esquilin.

Le nom de l'église («majeure») implique qu'elle est la plus importante des quatre-vingts églises de Rome qui sont dédiées à Marie.

Légende de la neige

L'église est parfois appelée Santa Maria della Neve (Sainte-Marie de la Neige) ou la Basilique Libérienne, une référence à la légende médiévale de la neige.

La basilique Sainte-Marie-Majeure la nuit, Rome
L'église la nuit
Selon la légende, le patricien Jean, propriétaire de la colline de l'Esquilin, fit un rêve dans la nuit du 4 Août de l'année 352. Dans ce rêve, la Vierge Marie apparut et lui dit de construire une église à l'endroit où la neige tomberait le lendemain. Cette même nuit le pape Libère fit le même rêve.

Lorsque le jour suivant - au milieu d'un été caniculaire - la rumeur se répandit que la neige était tombée sur l’Esquilin, le patricien et le pape coururent en hâte vers le site du miracle, où ils virent de la neige fraîche tombée et dessinant le plan d'une église. Libère décida alors de construire une basilique sur ce site en l'honneur de Marie.

Il n'existe cependant pas de documents anciens qui soutiennent l'histoire de la neige en Août. En fait, elle est tellement incroyable qu’au dix-huitième siècle, même le pape Benoît XIV voulut la retirer du bréviaire.

Construction

Détail de la façade avant de la basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome
Détail de la façade avant
En réalité, l'église construite par Libère n’était à l'origine pas dédiée à Marie et elle pourrait même avoir été construite ailleurs.

L’église actuelle date de l'époque de pape Sixte III, qui régna de 432 à 440. Elle fut construite peu de temps après le premier Conseil d'Ephèse (431), où le dogme de la maternité divine de Marie fut proclamé. L'église a été construite dans la tradition d'une grande basilique romaine, sans transept.

Porte Sainte de la Basilique Sainte-Marie-Majeur
Porte Sainte

Clocher de la Basilique Sainte-Marie-Majeur
Le clocher
Au XIVe siècle, un clocher a été ajouté pour guider les pèlerins vers leur destination. Plus tard, à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle, deux grandes chapelles ont été ajoutées, ce qui a changé le plan en un qui ressemble à une croix latine.

Extérieur

Au cours des siècles, l'église a subi de nombreux changements. La façade, avec son arcade à deux étages, a été ajoutée en 1743. Elle a été commandée par le pape Benoît XIV et construite selon les plans de Ferdinando Fuga. Elle recouvre une façade plus ancienne du douzième siècle décorée de mosaïques ajoutées à la fin du XIIIe siècle par Filippo Rusuti.

Les mosaïques sont encore visibles et racontent l'histoire de la chute de neige miraculeuse en Août. A gauche se trouve la Porta Sancta (Porte Sainte), qui est seulement ouverte pendant une année jubilaire (une fois tous les vingt-cinq ans). A droite se trouve une statue de Philippe IV d'Espagne, qui a accordé un don annuel perpétuel de l'église. La statue a été conçue par le Bernin et créé en 1692 par Girolamo Lucenti.

Le clocher de soixante-quinze mètres - le plus haut de Rome - a été construit en 1377, peu de temps après que les papes soient revenus de leur exil en Avignon. La flèche pyramidale a été ajoutée beaucoup plus tard, au début du XVIe siècle.

Intérieur

Intérieur de la Basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome
La nef principale

Détail du plafond de la Basilique Sainte-Marie-Majeure à Rome
Détail du plafond

Capella Borghèse, Sainte-Marie-Majeure  Rome
Capella Borghèse
L'église Sainte-Marie-Majeure est surtout connue pour son magnifique intérieur qui ressemble encore à celui d'une ancienne basilique. Il a une longueur de près de quatre-vingt six mètres et est divisé en trois nefs par trente-six colonnes ioniques de marbre et de granit.

Au-dessus des colonnes, juste en dessous des fenêtres se trouve une rangée de mosaïques datant du début du Ve siècle. Les mosaïques représentent trente-six scènes de l'Ancien Testament.

Un autre élément remarquable de la basilique est le beau plafond à caissons conçu par Giuliano da Sangallo et créé au XVIe siècle. On dit qu’il a été doré avec l'or qui a été apporté des Amériques par Christophe Colomb et offert au pape Alexandre VI par le roi espagnol.

L'autel papal à l'abside est couvert par un baldaquin très orné. Le baldaquin est soutenu par quatre colonnes antiques qui ont été prises de la Villa d'Hadrien à Tivoli. L'abside est ornée d'une magnifique mosaïque créée en 1295 par Jacopo Torriti. Elle représente le « Couronnement de Marie » avec le Christ et Marie assis sur un trône et accompagnés par des saints. Le pape Nicolas IV, qui a commandé l'œuvre, est agenouillé aux côtés du cardinal Giacomo Colonna.

Capella Sistina, Sainte-Marie-Majeur à Rome
Capella Sistina

Baldaquin, Sainte-Marie-Majeur, Rome
Baldaquin

Deux grandes chapelles se faisant face, La Capella Borghèse et Capella Sistina, forment le transept de l'église. La chapelle à droite est la Capella Sistina ou Chapelle Sixtine, du nom de pape Sixte V qui a commandé sa construction. La chapelle, conçue par Domenico Fontana et construite en 1587, contient de précieuses reliques ainsi que les tombes des papes Pie V et Sixte V.

Le Capella Borghèse, également connu comme Capella Paolina, a été construite plus tard, en 1611, par Flaminio Ponzio. La chapelle est nommée d'après le pape Paul V Borghèse. Selon la légende, la Vierge dans la chapelle Borghèse, la « Salus Populi Romani », a été peinte par l'évangéliste Lucas et terminée par des anges. Plus probablement, elle a été créée au Moyen Age, probablement vers le XIIIe siècle. Les papes Paul V et Clément VIII sont enterrés dans cette chapelle.

Le personnage le plus célèbre enterré dans Saint-Marie-Majeure est Gian Lorenzo Bernini, l'un des plus grands artistes de l'histoire. Très conscient de sa propre grandeur, le Bernin a conçu un tombeau monumental pour lui-même au cours de la dernière décennie de sa vie. Malheureusement la tombe n'a jamais été construite et une pierre tombale simple, marque maintenant la tombe du Bernin et des membres de sa famille.

Place Sainte-Marie-Majeure

Colonne, Place Sainte-Marie-Majeure
La colonne
Au milieu de la place Santa Maria Maggiore, la place en face de l'église, se dresse une colonne avec une statue de bronze baroque de Marie et de l'enfant. Elle a été érigée en 1614 par le pape Paul V en action de grâces pour la rémission de la peste. La colonne a été prise de la basilique de Maxence au Forum romain. La statue a été créée par le sculpteur français Guillaume Berthelot.

L'obélisque situé de l'autre côté de l'église, sur la place de l'Esquilin, a été érigé en 1587 par le pape Sixte V comme un guide pour les pèlerins. Il était situé à l'origine près de l'entrée du mausolée d'Auguste. Un large escalier derrière l'obélisque conduit à l'abside de l'église. De là, vous avez une vue splendide sur la place et ses environs.
1020
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com