Sainte-Marie-du-Peuple

Santa Maria del Popolo
Évaluation
4 votes
Liens
L'église de Sainte-Marie-du-Peuple (Santa Maria del Popolo) est connue pour son intérieur de style Renaissance, créé par quelques-uns des artistes les plus talentueux des XVe et XVIe siècles. Une chapelle existait à cet endroit dès 1099.
L'église est située sur la place du Peuple (Piazza del Popolo), tout près de la Porta del Popolo, une porte monumentale du XVIe siècle qui marquait la frontière de la ville.
Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
Sainte-Marie-du-Peuple

Nef Principale, Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
L'intérieur

La coupole de la chapelle Chigi de l'église Sainte-Marie-du-Peuple à Rome
Coupole de la chapelle Chigi

Le fantôme de Néron

Sainte-Marie-du-Peuple occupe un endroit que l’on pense être le lieu de sépulture de l'empereur Néron. Au Moyen Age, les gens étaient convaincus que le fantôme de Néron - qui avait une réputation horrible, en partie en raison de sa persécution des chrétiens - hantait un noyer qui poussait à cet endroit.

En 1099 le peuple de Rome exigea du pape Pascal II qu’il fasse exorciser l’endroit et le pape obéit. On dit qu'il abattit l'arbre lui-même - Marie lui serait apparue dans une vision et lui aurait ordonné de le faire. Le pape fit ensuite excaver le sol, et les restes humains qui y furent trouvés furent brûlés et jetés dans la rivière. Une chapelle fut construite sur le site pour chasser le fantôme de Néron. Sa construction célébrait également la prise de Jérusalem par les Croisés la même année.

Histoire de l'Église

Au XIIIe siècle, une petite église fut construite sur le site de la chapelle du XIe siècle. L'église que nous voyons aujourd'hui date de 1472-1477 et a été construite sous le règne du pape Sixte IV par l'architecte florentin Baccio Pontelli. En 1505, Donato Bramante élargit l'abside. Gian Lorenzo Bernini ajouta plus tard des éléments baroques à la façade principale.

Chapelle della Rovere,  Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
Chapelle Della Rovere

La Conversion de Saint Paul, Chapelle Cerasi, Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
La Conversion de
Saint Paul

Maître-autel de l'église Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
Maître-autel

Tombeau de Maria Flaminia Odescalchi Chigi, Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
Tombeau de
Maria Flaminia
Odescalchi Chigi

Chapelle Chigi, Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
Chapelle Chigi

Chapelle Basso della Rovere,  Sainte-Marie-du-Peuple, Rome
Chapelle
Basso della Rovere
Le monastère de Sainte-Marie-du-Peuple, le premier couvent des Augustins à Rome, était adjacent à l'église. Au cours de sa visite à Rome en 1510-1511, Martin Luther, un moine augustin qui deviendra plus tard une figure de proue de la Réforme protestante, résida ici. Le monastère fut détruit en 1527 lors du sac de Rome.

Son Nom

Il existe plusieurs théories sur le nom Italien de l'église, Santa Maria di Popolo. Une théorie est que la chapelle primitive construite ici a été financée avec l'argent donné par les gens de Rome (popolo veut dire peuple en italien). Une autre théorie est que l'Église a reçu son nom parce qu'elle a été construite comme église paroissiale pour les gens du quartier. D'autres prétendent que le nom est dérivé de peupliers qui poussaient ici dans l'Antiquité; le mot latin pour le peuplier est populus, qui veut aussi dire peuple.

Conception

Sainte-Marie-du-Peuple à une disposition classique en forme de croix latine avec une nef principale et deux nefs latérales flanquées de chapelles richement décorées. L'église possède trois dômes: deux de ses chapelles latérales - la chapelle Cybo et la chapelle Chigi - ont leur propre coupole et un grand dôme central s'élève au-dessus de la nef principale. Le dôme central est orné d'une peinture au plafond de la Vierge en gloire, par Rafaele Vanni.

Intérieur

L'église de Sainte-Marie-du-Peuple était l'une des premières à Rome à avoir été décorée dans le style Renaissance, et l'abondance de peintures et de sculptures précieuses fait de l'intérieur un véritable trésor pour les amateurs d'art.

L’un des points forts est la chapelle della Rovere, la première chapelle sur la droite. Elle est décorée avec des fresques peintes en 1490 par Pinturicchio. La peinture de l’autel de la Naissance de Jésus est aussi de sa main.

La chapelle suivante est la chapelle Cybo, créé à l'origine à la fin du XVe siècle par Pinturiccio pour le cardinal Innocent Cybo mais plus tard, en 1681-1686, redessinée par Carlo Fontana pour un autre cardinal Cybo, Alderano Cybo.

En face de la chapelle Cybo se trouve la chapelle Chigi. Cette chapelle a été conçue par Raphaël pour son patron, le banquier siennois Agostini Chigi. Le retable a été créé par Sebastiano del Piombo. Il y a quatre statues de marbre de prophètes dans la chapelle. Jonas et Elie ont été sculptés par Lorenzetto; les deux autres, Daniel et Habacuc, sont l'œuvre du Bernin. Raphaël lui-même a conçu les tombes en forme de pyramide; il a probablement été inspiré par la pyramide de Caius Cestius. A proximité on trouve le tombeau impressionnant de Maria Flaminia Odescalchi Chigi, conçu à la fin du XVIIIe siècle par Paolo Posi.

Les chefs-d'œuvre les plus célèbres se trouvent dans la chapelle Cerasi, la chapelle à gauche de l'autel. Les deux peintures du Caravage, «La Conversion de Saint Paul» et «La Crucifixion de Saint-Pierre» sont les attractions phares ici. Elles ont été créées en 1601-1602 dans un style exceptionnellement réaliste – pour l’époque - avec une utilisation théatrâle de l'éclairage. Ils contrastent fortement avec la peinture centrale d’ Annibale Carracci, ce qui montre des personnages idéalisées et éclairés de manière uniforme.

Dans l'abside il y a deux vitraux uniques - les plus anciens à Rome - créés en 1509 par l'artiste français Guillaume de Marcillat. L'icône de Marie sur l'autel principal est connue en tant que Madonna del Popolo. Elle a longtemps été considérée comme l'une des sept peintures créées par l'évangéliste Luc, mais elle a en fait été créée par un peintre siennois au XIIIe siècle.
  • Prochaine attraction: EUR
4711
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com