Sainte-Marie-des-Anges

Santa Maria degli Angeli e dei Martiri
Évaluation
4 votes
Liens
Au XVIe siècle, la partie centrale des magnifiques thermes de Dioclétien fut convertie en église par Michel-Ange. L'église, dédiée aux anges et de saints martyrs, donne une bonne impression de la taille de certains des complexes thermaux des Romains.

Les Thermes de Dioclétien

Façade de l'église Sainte-Marie-des-Anges, Rome
Sainte-Marie-des-Anges
Les thermes de Dioclétien étaient quelques-uns des plus somptueux bains à Rome. Ils pouvaient accueillir quelque trois mille visiteurs.

Le complexe fut construit en 306 après JC sur le modèle des thermes de Trajan avec un caldarium (eau chaude), tepidarium (eau tiède), frigidarium (eau froide) et natatio (piscine) construits le long d'un axe central. Les bains couvraient une superficie de plus de onze hectares.

Les bains tombèrent en désuétude au sixième siècle après que les Goths aient coupé l'approvisionnement en eau. Pendant des siècles, les bains furent pillés par les envahisseurs barbares d’abord et plus tard par les Romains eux-mêmes qui utilisèrent les ruines comme matériaux de construction pour la construction de nouveaux bâtiments. Cependant une grande partie de la structure est encore intacte, bien que dépourvue de tout ornement.

Les sept archanges

L'abside avec l'image de Marie avec les sept archanges dans l'église Sainte-Marie-des-Anges à Rome
L'abside avec l'image
de Marie et les
sept archanges

Le transept de l'église Sainte-Marie-des-Anges à  Rome
Le transept

Le vestibule circulaire de l'église Sainte-Marie-des-Anges à Rome
Le vestibule
Après qu’Antonio Lo Duca, un moine sicilien du XVIe siècle ait découvert une image de Marie avec les sept archanges, il devint obsédé par la vénération des anges. Il prétendit avoir eu une vision des anges lui apparaissant dans les thermes de Dioclétien et voulut transformer l'ancien complexe de bains en une église dédiée aux sept anges.

Après avoir fait en vain campagne pendant vingt ans, il réalisa finalement son voeu en 1561 lorsque le pape Pie IV confia à Michel-Ange Buonarroti la tâche de construire une église à l'intérieur des ruines de l'ancien complexe thermal.

Construction et Rénovation

Michel-Ange avait déjà quatre-vingt-six ans à l'époque et ce serait son dernier projet architectural. Il opta pour un plan d'étage en forme de croix grecque, avec une nef et un transept de longueurs égales. Il intégra le bâtiment de l'église dans l'ancien frigidarium, laissant la structure romaine plus ou moins intacte. Au moment de la mort de Michel-Ange en 1564, l'église était encore inachevée mais ses plans furent mis en œuvre par l’un de ses élèves, Giacomo del Duca, qui se trouvait être un neveu d'Antonio Lo Duca.

Au XVIIIe siècle, la conception de Michel-Ange fut modifiée par Luigi Vanvitelli, qui déménagea l'autel principal et changea l'orientation de sorte que le transept d'origine devienne la nef. L'architecte napolitain ajouta également des éléments décoratifs tels que des plâtres et il ajouta huit autres colonnes identiques en apparence à celles d'origine romaine. En outre, Vanvitelli construisit une nouvelle façade.

L’Église

La façade de Vanvitelli a été enlevée en 1911 de sorte que l'entrée face à la place de la République est à nouveau sans fioritures comme prévue par Michel-Ange. La façade actuelle est en fait une exèdre qui faisait partie du caldarium. Les portes de bronze sont modernes et ont été créés par Igor Mitoraj, un sculpteur polonais.

Le vestibule circulaire (l'ancien tepidarium) abrite une statue de Saint-Bruno, créé par le sculpteur français Jean-Antoine Houdon. L'église a été affectée à l'ordre des Chartreux, qui a été fondée par le saint. Le vestibule a un beau plafond voûté à caissons.

Nef et transept

Une colonne de Sainte-Marie-des-Anges
L'une des colonnes
Une fois à l'intérieur de la nef, on a une idée de la taille étonnante des anciens thermes romains. L'église, qui occupe seulement la partie centrale de bains, fait quatre-vingt-dix mètres de large. La voûte gothique sur le transept est à vingt-huit mètres au-dessus du sol, qui a été élevé de plus de deux mètres de manière à protéger l'église contre l'humidité du sol.

En conséquence seuls environ quatorze mètres des colonnes de dix-sept mètres de hauteur sont visibles. Les bases d'origine romaine sont cachées sous le plancher et ont été remplacées par des reproductions. Les colonnes de granit rouge massif, les plus grandes de Rome, mesurent 1,6 mètres de diamètre. Seules les huit colonnes centrales datent de l'époque romaine. Les autres sont des imitations habiles en plâtre; il est étonnamment difficile de les différencier des originaux.

Peintures

Le méridien, Sainte-Marie-des-Anges
Linea Clementina

Orgue Millénaire, Sainte-Marie-des-Anges
Orgue Millénaire
La peinture des sept archanges et Marie qui a inspiré Antonio Lo Duca est maintenant le retable. La peinture est encadrée de sculptures d'anges.

Les douze grandes peintures sur les murs ont été placées là en 1727. Elles étaient destinées à la basilique Saint-Pierre, mais la forte humidité a endommagé les peintures si fait qu’elles ont été remplacées par des mosaïques et transférés ici.

Linea Clementina

A l'étage dans le transept droit, vous pouvez voir la Linea Clementina, le méridien de Rome. Jusqu'en 1846, le méridien était utilisé par les citoyens romains pour régler l'heure. Une petite ouverture dans le toit laisse passer la lumière du soleil en une ligne droite à midi.

Le méridien a été créé en 1702 par l'astronome Francesco Bianchini sur ordre du pape Clément XI, dans le cadre d'un projet visant à améliorer la précision du calendrier. Le long de la ligne il y a des marques indiquant les signes du zodiaque.

Orgue Millénaire

Le grand orgue mécanique de Sainte-Marie-des-Anges a été construit par Barthélémy Formentelli. C’était un cadeau de citoyens romains au Pape Jean-Paul II à l'occasion du nouveau millénaire, ce qui fait qu’il est connu comme l'orgue du millénaire. L'orgue a un total de 5400 tuyaux logés dans un boîtier qui mesure douze mètres de haut et onze mètres de large.
4955
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com