Palais Doria-Pamphilj

Palazzo Doria Pamphilj
Évaluation
39 votes
Liens
Le palais Doria-Pamphilj est l'un des plus grands et plus magnifiques palais du centre de Rome. Le palais du XVIIe siècle abrite la galerie Doria Pamphilj, une galerie avec une superbe collection de peintures et de sculptures.
Le palais Doria Pamphilj à Rome
Palais Doria-Pamphilj
Le palais et galerie sont nommés d'après la famille Pamphilj,  qui, par mariage avec la famille Doria est maintenant connue comme Doria-Pamphilj.

Le Palais

Le palais est situé le long de la Via del Corso, près de la place de Venise. Les parties les plus anciennes du palais remontent au XVe siècle. Au fil du temps, il a été agrandi par des membres de plus illustres familles de Rome, dont les familles Della Rovere, Aldobrandini et Pamphilj.

Galerie des Miroirs, Palais Doria-Pamphilj, Rome
Galerie des Miroirs

Le cour du palais Doria-Pamphilj in Rome
Le cour
En 1601, le palais est parvenu aux mains du cardinal Pietro Aldobrandini, qui l’a décoré avec un certain nombre de tableaux qui forment le début de la collection d'art qui est exposée dans le palais. Vers la même époque, le palais fut agrandi de plusieurs ailes.

Le palais devint la propriété de la famille Pamphilj par mariage, et ils l’utilisent à ce jour comme résidence. Une grande partie de son aspect actuel remonte à 1734 lorsque le prince Don Camillo Pamphilj fit reconstruire la façade principale le long de la Via del Corso par l'architecte Gabriele Valvassori dans le style rococo alors en vogue. Il a également ajouté des chambres privées dans le même style exubérant. Le palais a été à nouveau agrandi et est maintenant la plus grande résidence privée dans le centre de Rome, un énorme complexe avec cinq cours, bordé par quatre rues et deux places.

Les appartements privés

Le chambre Poussin, Palais Doria-Pamphilj, Rome
Le chambre Poussin

Salle de Bal, Palais Doria-Pamphilj, Rome
Salle de bal
La famille Doria Pamphilj a ouvert une partie du palais au public, y compris certains des appartements privés les plus opulents. On entre dans les appartements par une belle cour intérieure. À l'intérieur, les chambres sont ornées de peintures, de lustres, de sculptures et de magnifiques plafonds décorés.

La première salle que l’on rencontre est la salle de bain, ornée de statues et de peintures murales. La salle suivante est la salle Jupiter, remarquable pour ses fauteuils du XVIIIe siècle. Les murs de la chambre d'à côté, la salle de Poussin, sont entièrement recouverts de grandes peintures de paysage. La Salle du Trône est nommée d’après le trône qui, selon une vieille tradition romaine, est tourné face au mur quand il n'y a pas de visite papale. D'autres chambres comprennent la chambre Bleue, l'opulente chambre de Velours - avec un buste du pape Innocent X (un membre de la famille Pamphilj),  la chambre Verte, la Grande salle de bal et la chambre Jaune.

La chapelle vaut également le coup d'oeil. Elle a été conçue à la fin du XVIIe siècle par Carlo Fontana; la peinture du plafond a été ajoutée plus tard, au XIXe siècle, par Tomaison Mardi. La chapelle contient des reliques intéressantes: le corps entièrement préservé de St. Theodora et - prétendument - des reliques d'un des soldats qui gardaient Jésus lors de sa crucifixion.

Les Galeries

La Galerie Doria, Palais Doria-Pamphilj, Rome
La Galerie Doria

Le pape Innocent X, Galerie Doria-Pamphilj, Rome
Innocent X Pamphilj

Bataille devant le port de Naples, Galleria Doria Pamphilj, Rome
Bataille devant
le port de Naples

Centaure, Galerie Doria-Pamphilj, Rome
Centaure
Le point culminant du palais Doria Pamphilj est la galerie d'art qui contient l'une des plus belles collections d'art à Rome avec environ quatre cents œuvres du XVe au XVIIIe siècle.

La première galerie est la galerie Aldobrandini, où vous pourrez admirer la plus célèbre peinture du musée, un portrait du pape Innocent X de Vélasquez (1650). Vous pouvez comparer la peinture avec deux bustes représentant le même pape, créés par le Bernin. Le premier buste fut légèrement endommagé si fait que le Bernin en créa un nouveau en une semaine. Apparemment Innocent X n'était pas trop content de la sculpture puisqu'il la jugea trop réaliste. D’autres pièces importantes de la galerie incluent les « Putti se battant », une peinture de Guido Reni qui symbolise la lutte entre la noblesse et les classes inférieures, et les « Prêteurs et leurs clients », de Quentin Metsys.

La salle suivante est la Galerie des Glaces, sans doute la pièce la plus opulente dans le palais. Elle a été conçue vers 1730 par Gabriele Valvassori. Elle est agrémentée de fresques représentant les travaux d'Hercule, une création du peintre bolonais Aureliano Miani.

La troisième galerie est la galerie Pamphilj. Certaines œuvres d'art remarquables y comprennent une œuvre de Pieter Brueghel l'Ancien, « Bataille devant le port de Naples », l'un des rares peintures italiennes créées par le maître flamand. Un autre célèbre tableau montre Marie adorant l'enfant, par Guido Reni.

La galerie suivante est la Galerie Doria où vous trouverez plusieurs œuvres de Jan Brueghel ainsi que deux peintures sur panneaux de bois par Parmigianino. Il y a aussi un buste d’Olympia Maidalchini Pamphilj (belle-sœur d'Innocent X),  créé par Alessandro Algardi.

Vient ensuite la salle Aldobrandini, qui héberge une paire de chefs-d'œuvre du Caravage : « Madeleine » et « Repos pendant la fuite en Égypte ». Il y a aussi beaucoup de sculptures dans le hall, notamment un grand sarcophage sculpté et une statue de marbre colorée d'un centaure, d’environ du deuxième siècle de notre ère.

La dernière salle est la salle des Primitifs, où vous trouverez des peintures sur panneaux de bois, en particulier d’artistes italiens et flamands.
4966
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com