Monument à Victor-Emmanuel

Monumento Nazionale a Vittorio Emanuele II
Évaluation
112 votes
Officiellement connu sous le nom Monumento Nazionale à Vittorio Emanuele II, l'énorme monument en marbre blanc qui domine la place de Venise a été construit comme hommage au premier roi de l’Italie unie, Victor-Emmanuel II.
Le monument à Victor-Emmanuel, Rome
Le monument à Victor-Emmanuel

Quadrige au sommet du monument à Victor-Emmanuel, Rome
L'un des quadriges
En tant que roi de Sardaigne et vainqueur de l'armée autrichienne en Lombardie, Victor-Emmanuel était devenu un symbole du Risorgimento, le mouvement pour une Italie unie. Après que son armée se soit associée à Garibaldi et ait défait l'armée du pape, le Royaume d'Italie fut proclamé en 1861, avec Victor-Emmanuel pour roi.

Construction

La construction du monument a commencé en 1885 d’après un dessin de Giuseppe Sacconi, lauréat d'un concours d'architecture. Le versant nord de la colline du Capitole fut dégagé pour faire de la place au monument. Des ruines romaines et des églises médiévales furent détruites à cette occasion.

Sacconi ne vit jamais son monument achevé: il mourut en 1905 et fut remplacé par trois architectes: Manfredo Manfredi, Pio Piacentini et Gaetano Koch. Le nouveau monument national et symbole de l'Italie fut inauguré en 1911, à l’occasion du cinquantième anniversaire du royaume.

Le Monument

Statue de Victor-Emmanuel II
Statue de
Victor-Emmanuel II

La tombe du soldat inconnu, monument à Victor-Emmanuel
La tombe du
soldat inconnu

Galerie au sommet du monument à Victor-Emmanuel
La colonnade
Le Monument à Victor-Emmanuel II, aussi connu comme «Il Vittoriano» et parfois aussi appelée l’Altare della Patria (Autel de la Nation), est un monument grandiloquent construit avec du marbre blanc étincelant de Botticino de la province de Brescia. Il est orné de nombreuses statues allégoriques, de bas-reliefs et de peintures murales, créées par des artistes de toute l’Italie.

Le monument, qui mesure environ 80 mètres de haut et 120 mètres de large, se compose d'un grand escalier menant à une colonnade massive. A droite et à gauche de l'entrée principale - qui est fermée par une porte dans la nuit – se trouvent deux fontaines, des représentations allégoriques des deux mers qui bordent l'Italie. Celle de gauche représente la mer Adriatique et la droite est la mer Tyrrhénienne.

Au centre du monument trône la statue équestre colossale de Victor-Emmanuel, le «Père de la Nation». La statue, œuvre du sculpteur Enrico Chiaradia, pèse cinquante tonnes et mesure douze mètres de long. Elle repose sur un piédestal orné de bas-reliefs allégoriques représentant les villes italiennes.

Au pied de la statue se trouve la tombe du soldat inconnu, inaugurée en 1921. Des gardes d'honneur, alternativement choisis parmi les divisions de la marines, de l’infanterie et de l'air, montent la garde ici jour et nuit.

La partie supérieure du monument se compose d'une colonnade massive en demi-cercle avec des colonnes de quinze mètres de hauteur, encadrées de chaque côté par de petites ailes en forme de temples avec des frontons classiques. La conception de la colonnade a probablement été inspirée par la double colonnade de la Domus Augustae qui dominait le Cirque Maxime dans l'antiquité. A l'intérieur, la colonnade est décorée avec des peintures murales et la frise supérieure est ornée de statues qui symbolisent les régions de l'Italie.

Deux quadriges de bronze couronnent le monument, chacun avec une statue d’une Victoire ailée. Le quadrige sur la droite représente la liberté, tandis que celui de gauche représente l'unité. Ils ont été ajoutés en 192, seize ans après l’inauguration du monument.

Musée du Risorgimento

Museo del Risorgimento, le monument à Victor-Emmanuel, Rome
Musée du Risorgimento
A l'intérieur du monument il y a de grandes salles, dont la moitié sont utilisés pour des expositions. Les autres hébergent le Museo centrale del Risorgimento, un musée dédié à l'histoire de l' unification de l'Italie. L'entrée du musée est à la gauche du monument, à la Via di San Pietro in Carcere. Le musée retrace les événements qui ont conduit à l'unification à travers des peintures, documents, photographies et souvenirs tels que des pièces de monnaie et des drapeaux.

Vue

Vue depuis le Vittoriane
Vue depuis le Vittoriano
Le monument à Victor-Emmanuel n'est pas exactement connu comme l'une des plus belles structures de Rome. Il est considéré comme trop monumental et la couleur blanche brillante ne cadre pas bien avec la couleur ocre du quartier environnant. Le monument a reçu des surnoms tels que «la machine à écrire» ou le «gâteau de mariage».

Le monument vaut pourtant bien le détour, même si c'est seulement pour les vues panoramique d’en haut. Le sommet du monument est également relié à la place du Capitole, permettant d'économiser une autre montée du Capitole.
536
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com