EUR

Esposizione Universale Roma
Évaluation
53 votes
Une visite au quartier moderne d’EUR donne aux voyageurs un bon aperçu de la vision de l'ancien leader fasciste italien, Benito Mussolini. L’EUR a été construit dans les années 1930 comme vitrine de l'architecture fasciste.

Son Histoire

Sculpture fasciste d'un  Dioscure, Rome
Statue d'un Dioscure
Mussolini avait une passion pour les grands projets de construction, et en 1935, il a imaginé un tout nouveau centre-ville moderne qui s'étendrait jusqu’à Ostie. Cette expansion de Rome a été conçue pour rivaliser avec le vieux centre-ville construit par les empereurs et les papes romains.

La zone surnommée EUR, l’abréviation d’Esposizione Universale di Roma, était destinée à devenir la porte monumentale de cette nouvelle ville. Elle a été construite à l'occasion de l'Exposition universelle de 1942 qui coïncidait avec la vingtième année du régime du dictateur Mussolini.

Immeubles de bureaux à EUR, Rome
Immeubles de bureaux

Piazzale Adenauer Konrad, EUR, Rome
Piazzale Adenauer Konrad
Le projet pour la création d'EUR - connu à l’époque sous le nom d’E42 - a été planifié par l'architecte Marcello Piacentini. La construction a commencé en 1938 et en trois ans seulement, des quartiers entiers de la ville avec des palais de marbre monumentaux se sont élevés, avec des statues et des colonnades.

L'exposition a finalement été annulée en raison de la guerre. Pendant des années, la région fut complètement abandonnée et les bâtiments à demi finis se trouvaient dans un no man’s land désolé. Cependant, dans les années 1950 les travaux sur les bâtiments ont repris, sans l'agenda politique de Mussolini, et EUR s’est transformé en un quartier d'affaires moderne.

EUR aujourd’hui

L'architecture fasciste était influencée par l'architecture des Romains, mais les palais modernes sont sans âme et fades et l'atmosphère d’EUR ne peut se comparer avec le centre historique de Rome. Mais comme projet urbain, EUR peut être considéré comme relativement réussi: il est populaire auprès des résidents grâce à son urbanisme ouvert avec de larges rues et une bonne accessibilité.

Que voir à EUR

Statues allégoriques au Colisée Carré, EUR, Rome
Statues allégoriques
Les visiteurs sont surtout attirés par l'architecture unique des années 1930 et la poignée de musées qui peuvent être trouvés ici. Le Museo della Civiltà Romana, avec son modèle à l'échelle de la Rome impériale et le moulage en plâtre de la colonne de Trajan, vaut à lui seul une visite à EUR.

Si ni l'architecture moderne, ni les musées n’ont d’intérêt pour vous, il vaudrait mieux éviter complètement EUR. Il y a de nombreux grands immeubles de bureaux dans le quartier, mais vous ne trouverez pas beaucoup de cafés, de restaurants ou même de magasins ici.

Colisée Carré

Colisée Carré, EUR, Rome
Colisée Carré
Le bâtiment le plus imposant et le plus célèbre de l'EUR est le « Colisée carré », connu en italien comme le Palazzo della Civiltà di Lavoro (Palais de la civilisation du travail), censé être un clin d'œil aux réalisations des Italiens.

Le bâtiment devait être la pièce maîtresse de l'exposition de 1942. Ses 216 arcades étaient censées refléter le célèbre Colisée de Rome. Autour de l'édifice et dans les arcs du niveau inférieur se trouvent des statues de marbre créées dans le style fasciste typique. Les statues dans les arcs sont des représentations allégoriques des différentes professions et industries. Les statues placées autour du Colisée carré représentent les Dioscures.

Musées

Museo della Civiltà Romana, EUR, Rome
Museo della
Civiltà Romana
Les visiteurs trouveront quelques musées à EUR, dont la plupart sont rarement visités en raison de leur éloignement. Le plus notable est le Museo della Civiltà Romana où vous trouverez un modèle à l'échelle intéressant de la Rome impériale, entre autres expositions narrant l'histoire de la ville. Le bâtiment abrite également un planétarium.

Le Museo Nazionale Preistorico Etnografico voisin présente une large et diverse collection d'artisanat d’Afrique, de Chine et d’Amérique. Dans le même bâtiment on trouve le Museo Nazionale dell'Alto Medioevo (Musée national du Haut Moyen Age), avec une collection d'objets et trésors du quatrième au dixième siècles, y compris de nombreux objets en or et en argent.

Un autre musée à EUR est le Museo Nazionale delle Arti e Tradizioni Populari (Musée national des Arts et des Traditions Populaires de Rome) qui expose une collection de costumes, de drapeaux, d’instruments de musique et d'art des différentes régions de l'Italie.

D'autres bâtiments remarquables

Palazzo dello Sport (Palalottomatica), EUR
Palalottomatica

Palazzo dei Congressi (Palais de Congrès), EUR, Rome
Palais de Congrès
Le bâtiment rond en forme d’OVNI près du grand lac d’EUR est l'ancien Palazzo dello Sport. Il a été construit en 1956-1960 par Marcello Piacentini et Pier Luigi Nervi pour les Jeux olympiques de 1960. Aujourd'hui, le stade est un complexe multifonctionnel connu sous le nom Palalottomatica. Le bâtiment peut accueillir 12.000 visiteurs et héberge non seulement des évènements sportifs, mais aussi des concerts et des congrès. Près du lac il y a un parc agréable avec une série de cascades.

Également au milieu d'EUR, on trouve le Palazzo dei Congressi (Palais des Congrès), un bâtiment bas avec un dôme conçu par l'architecte Adalberto Libera dans ce qui est maintenant connu comme le style rationaliste. Le bâtiment a été conçu en s’inspirant de l'architecture du Panthéon. La construction a commencé en 1938, mais elle ne fut achevée qu’après la guerre, en 1954. Aujourd'hui, le bâtiment de marbre est encore utilisé comme centre de congrès. L’une des caractéristiques uniques du Palazzo dei Congressi est son amphithéâtre en plein air au deuxième étage.

Obélisque, EUR, Rome
Obélisque
Une église moderne, Santi Pietro e Paolo (Sts. Pierre et Paul), est censé avoir été copiée sur Saint-Pierre au Vatican, mais il lui manque à la fois la taille et la grandeur. La construction de l'église a commencé en 1939 et, après une interruption due à la guerre, elle a été achevée en 1955. On dit que Benito Mussolini avait prévu cette église comme son propre mausolée.

Au milieu de la place Marconi, vous trouverez une structure en forme d'obélisque dédiée à Guglielmo Marconi, l'inventeur connu pour son travail de pionnier dans les transmissions radio. L'obélisque de quarante-cinq mètres de haut en marbre blanc a été construit en 1959 pour les Jeux olympiques de 1960 à Rome. Les panneaux montrent des scènes de la vie de Marconi.
  • Prochaine attraction: Gesù
512
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2019 www.aviewoncities.com