Cimetière des Protestants

Cimitero Acattolico per gli Stranieri al Testaccio
Évaluation
12 votes
Liens
A l'ombre de la pyramide monumentale de Caius Cestius se trouve le romantique cimetière protestant, un cimetière privé où l’on trouve les tombes de nombreux non-catholiques célèbres et moins célèbres.
Cimetière des Protestants, Rome
Cimitero Acattolico (Cimetière des Protestants), Rome
Cimetière des Protestants à Rome
Cimetière des Protestants
Le cimetière est situé juste à l'intérieur du mur d'Aurélien sur un site en pente magnifique planté de cyprès et de pins.

Le nom officiel du cimetière est «Cimetière non catholique pour les étrangers à Testaccio», mais il est généralement connu comme le Cimetière des Protestants car la plupart des personnes enterrées ici sont soit allemandes soit anglaises. Mais il y a aussi des tombes d'autres nationalités, y compris des Russes, des Grecs, des Danois et des Suédois. Il n’y a pas que des étrangers à être inhumés ici d’ailleurs : des athées italiens, dont Antonio Gramsci, co-fondateur du Parti communiste italien, sont également enterrés ici.

Parmi les tombes les plus remarquables il y a celle du poète anglais John Keats, son collègue et compatriote Percy Bysshe Shelley, les fils de Wilhelm von Humboldt et le fils de Johann Wolfgang von Goethe.

Histoire

Les non-catholiques ne peuvent pas être enterrés dans les églises ou les cimetières catholiques, et les dépouilles des étrangers qui mourraient à Rome étaient souvent jetées dans le Tibre. En 1716, le pape Clément permit aux membres en exil de la famille Stuart d'être enterrés près de la pyramide de Caius Cestius.

Cependant la plus ancienne sépulture enregistrée sur ce site date de 1732. Dès 1738 il devint plus courant d’enterrer ici les non-catholiques. En 1821, le pape Pie VII décida qu'il ne devrait plus y avoir de sépultures si près de la pyramide et une parcelle adjacente a été désignée pour la sépulture des étrangers. C'est à cette époque que le site est devenu le cimetière officiel pour les non-catholiques à Rome. Le cimetière a été encore agrandi, la dernière fois en 1898, quand il prit sa forme actuelle.

Tombes notables

Parte Antica, Cimitero Acattolico, Rome
Parte Antica
Rome était une source d'inspiration pour de nombreux peintres, sculpteurs, écrivains et autres artistes. En conséquence, on trouve de nombreuses tombes d'artistes de toute l'Europe et des Etats-Unis. Rome a également attiré de nombreux historiens, dont plusieurs sont enterrés ici, ainsi que des diplomates qui avait souvent vécu ici depuis des décennies.

Le cimetière est divisé en deux sections. La plus ancienne, près de la pyramide de Caius Cestius, ne contient que quelques tombes éparpillées. Le reste du cimetière est divisé en quatre zones et disposé sur un terrain en pente ascendante vers le mur d'Aurélien. Cette zone est beaucoup plus dense, remplie de nombreuses tombes et monuments aussi intéressants les uns que les autres.

Dans la partie ancienne, appelée la Parte Antica, on trouve la tombe de John Keats, probablement la tombe la plus visitée dans le cimetière. Keats est considéré comme l'un des poètes les plus importants de sa génération. En 1820, suivant une suggestion de Joseph Severn, il s'installe à Rome pour des raisons de santé. Keats meurt l'année suivante de la tuberculose à l'âge de vingt-cinq ans. L’inscription sur sa tombe sont les mots qu'il avait écrits sur son lit de mort : «Ci-gît celui dont le nom était inscrit dans l'eau». En 1882, son ami Joseph Severn, un peintre, a été enterré à côté de Keats.

Tombeau de Emily Story, épouse de William Wetmore Story
Tombe d'Emily et
William Wetmore
Story avec
l'Ange de Tristesse
Dans la Parte Antica se trouvent également les tombes des fils de Wilhelm von Humboldt, un homme d'État prussien et fondateur de l'Université Humboldt. Ses fils sont morts en 1803 et 1807 âgés de neuf ans et deux ans, alors qu'il était établi à Rome comme consul.

La tombe d’August von Goethe, fils du célèbre poète allemand, peut également être vue ici. Elle est ornée d'un portrait en relief créé par Bertel Thorvaldsen. Goethe l’aîné, qui survécut à son fils de deux ans, a également voulu être enterré ici. Au lieu de cela sa tombe est à Weimar, dans son pays natal.

Une autre tombe populaire est celle du poète anglais Percy Bysshe Shelley, qui s'est noyé en 1822 au large de la côte italienne. Il considérait que le cimetière protestant était le plus beau cimetière qu’il n'ait jamais vu et voulait être enterré ici. Son cœur a été transféré à l'Angleterre; ce qui est ironique car sur sa tombe sont inscrits les mots « Cor Cordium » (le cœur des cœurs).

L'architecte allemand Gottfried Semper est également enterré ici. Semper, qui est devenu célébré grâce à sa conception de l'Opéra de Dresde, a été contraint de fuir sa ville natale après avoir participé à une révolte qui a échoué. Après avoir souffert de problèmes de santé, il est parti en Italie où il est mort en 1879.

D’autres personnages notables enterrés au cimetière protestant comprennent le peintre russe Karl Pavlovitch Brullov; le sculpteur américain William Wetmore Story, qui a créé «Ange de Tristesse», la plus belle sculpture du cimetière, pour la tombe de sa femme; et le poète américain Gregory Corso, l'un des membres les plus influents de la Beat Generation.
4954
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com