Évaluation
5 votes
Liens
Le Centrale Montemartini est une ancienne centrale thermoélectrique qui a été transformée en un musée d'art de la Rome antique. Les énormes machines sont toujours là, et leurs énormes masses grises forment un contraste intéressant avec les statues de marbre antiques.

Une centrale électrique ...

Centrale Montemartini
Centrale Montemartini
La centrale Montemartini a été construite en 1912 à Ostiense, un quartier industriel situé juste au sud du centre historique de Rome. Le bâtiment, la première centrale électrique publique à Rome, a été conçu dans un style Art Nouveau et a reçu le nom de l'économiste italien Giovanni Montemartini. Les machines intérieur de l'usine ont été renouvelées régulièrement et en 1942 un énorme alternateur de 20.000 kW a été installé pour alimenter EUR - le site prévu pour une exposition universelle – en électricité. L'usine a miraculeusement survécu indemne à la Seconde Guerre mondiale et il a continué à être utilisé jusqu'au milieu des années 1960 quand il a été abandonné.

Machine dans le Centrale Montemartini
L'une des machines

Statue, Centrale Montemartini
Le contraste entre
l'antique et l’industriel

Tête et bras d'une statue colossale découvert à Largo Argentina, Centrale Montemartini
Tête et bras d'une
statue colossale

Grande mosaïque avec scène de chasse, Centrale Montemartini, Rome
Grande mosaïque
avec scène de chasse

Monument funéraire, Centrale Montemartini
Monument funéraire
Contrairement à de nombreux autres anciens bâtiments industriels, l'usine Montemartini a été épargnée de la démolition en raison de son importance historique et architecturale. À la fin des années 1980, l'ACEA, la compagnie d'électricité locale qui gérait l'usine, a même conçu des plans pour rénover la structure et la transformer en un musée de l'énergie et de l'eau. En 1990, la rénovation de la centrale Montemartini a en effet été achevée mais les plans pour un nouveau musée ont été abandonnés.

... Devient un musée

En 1995, l'ACEA et le conseil de la ville de Rome ont décidé d'utiliser les spacieuses salles de l'ancienne station de production d'électricité pour y exposer une sélection d'art des musées du Capitole pendant la rénovation du complexe du Capitole. L'exposition, intitulée «Les machines et les dieux» ouvrit en 1997.

La combinaison intéressante de machines industrielles et de sculptures classiques s’est avérée très populaire, alors quand une partie des sculptures est retournée sur la place du Capitole en 2005, il a été décidé de créer une succursale permanente des musées ici à la Centrale Montemartini, où l’on trouve maintenant une sélection d'œuvres de la collection des Musées du Capitole.

Collection du Musée

Le musée Centrale Montemartini possède une collection d'environ quatre cents sculptures, bas-reliefs et mosaïques d'une période entre le Ve siècle avant JC et le IVe siècle après JC.

C’est le contraste intrigant des turbines et des moteurs massifs avec les sculptures en marbre qui rend ce musée très intéressant. Les immenses chambres sont également idéales pour la présentation d’objets de grande taille, tels que la tête colossale, les bras et les pieds d'une statue haute de huit mètres trouvés dans la zone sacré de Largo Argentina. Mais il y a aussi de petits objets exposés tels qu’une belle mosaïque avec un paysage marin qui est si habilement fait qu'il semble peint.

Le musée est divisé en quatre zones. L'atrium au rez de chaussée présente des panneaux qui illustrent l'histoire de la Centrale Montemartini et Ostiense. La pièce suivante est la Salle des Colonnes, où vous trouverez de belles mosaïques, objets funéraires et une rangée de bustes de l'ère républicaine.

La Salle des Machines au deuxième étage est la plus grande salle et la plus impressionnante. Ici les statues classiques disputent l'attention aux moteurs diesel massifs, installés en 1933 en présence de Mussolini lui-même. Les machines offrent une toile de fond pour une collection de répliques fidèles de statues grecques. À l'autre extrémité de la salle il y a des statues qui ont été trouvées dans les années 1930 au Temple d'Apollon Sosiano à proximité du théâtre de Marcellus.

La Chaufferie, du nom de l'énorme chaudière de quinze mètres de haut, abrite un certain nombre de belles statues qui ornaient des résidences impériales de luxe et un groupe de monuments funéraires qui ont été déterrés dans Ostiense. Parmi les objets les plus notables, on trouve une grande mosaïque avec une scène de chasse, un groupe de sculptures représentant un satyre luttant avec des géants et plusieurs statues de haute qualité, y compris une de Vénus et une autre montrant la muse Polymnie.

4962
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com