Évaluation
225 votes
Le Capitole est la plus petite et la plus importante des sept collines de la Rome antique. En tant que centre politique et religieux de Rome la colline est devenue un symbole du règne de Rome comme Caput Mundi, capitale du monde.
Aujourd'hui la colline symbolise toujours le coeur de Rome, et c’est un point de départ idéal pour une visite de la Ville Eternelle.

Le colisée dans la Rome Antique
Le colisée dans la Rome Antique
Les fouilles de la colline ont découvert des traces d'habitation datant de l'âge de fer. La colline était un site idéal pour les premiers colons car elle était située à proximité d'un gué sur le Tibre et ses pentes rocheuses abruptes fournissaient une protection naturelle contre les ennemis.

La Colline a deux sommets: l’Arx au nord et le Capitolium plus bas mais plus grand au sud. La zone entre les deux était appelée l’Asylum. C'était un endroit où les habitants d'autres états pourraient trouver refuge.

Le Capitole dans l'Antiquité

Bien avant l’ère républicaine, les rois de Rome ont construit des temples massifs sur la colline du Capitole. Ils en sont venus à symboliser la position de Rome comme Caput Mundi, qui signifie littéralement « tête du monde’.

Temple de Jupiter

Temple de Jupiter Capitolinus, Rome
Temple de Jupiter
Le plus grand et le plus impressionnant de ces temples était le temple de Jupiter Optimus Maximus Capitolin. Ce temple doré était le sanctuaire le plus important dans la Rome antique. Il a été construit au sixième siècle avant JC sur le sommet Capitolium (maintenant le site du palais des Conservateurs) par Tarquin l’ancien, le premier roi étrusque de Rome. Il mesurait 53 mètres par 63 et était consacré à trois dieux: Jupiter Optimus Maximus, Junon Regina et Minerve. Il y avait une cella séparée pour chaque dieu. Le temple était décoré de bas-reliefs et de grandes statues en terre cuite. La statue de Jupiter a été remplacée par la suite par une version en or et en ivoire.

Roche Tarpéienne

Roche Tarpéienne, Rome
Roche Tarpéienne
Selon la légende, la roche Tarpéienne, située juste au sud du temple de Jupiter, a été nommée d'après une femme romaine appelée Tarpeia, qui aida les Sabins à conquérir le Capitole pendant le règne de Romulus, le fondateur légendaire de Rome. On avait promis à Tarpeia des bijoux pour prix de sa trahison, mais au lieu de ça les Sabins l’écrasèrent entre leurs boucliers. Depuis, les traîtres à Rome sont précipités de cette roche.

Temple de Junon Moneta

Le sommet du nord, l’Arx, a longtemps été le site de la forteresse de Rome. En 344-343 BC, un temple fut construit ici sur l'ordre du chef militaire de la ville Marcus Furius Camillus. Le temple était dédié à la déesse Junon. Il existe plusieurs légendes qui expliquent le nom Moneta, qui est peut-être dérivé du mot latin Monera, ce qui signifie avertir ou informer. Selon une version de gens ont entendu des voix venant du temple qui les ont averti d'un tremblement de terre. Une autre version dit que le nom provient des oies qui ont mis en garde Camillus quand les Gaulois ont essayé de capturer la colline du Capitole.

La Monnaie de Rome était « à monetam » - près du temple de Junon Moneta – d’où le mot moneta qui a donné son nom au mot monnaie.

Tabularium

Arches du Tabularium à  Rome
Arches du Tabularium
Le Tabularium, où étaient logées les archives, a été construit entre le temple de Jupiter et le temple de Junon. C'était un grand bâtiment avec plusieurs étages à colonnades qui donnait sur le Forum Romain. On peut encore voir les vestiges de l'étage inférieur du Tabularium depuis le Forum, maintenant situé sous le palais des Sénateurs.

Le Moyen-Age

Pendant l'exil des papes en Avignon Rome se dépeupla et le Capitole fut même utilisé comme pâturage pour les chèvres, ce qui lui valut le nom de Monte Caprin (montagne des chèvres). Au XVIe siècle, la Renaissance relança la grandeur de Rome et avec elle une refonte complète de son centre, la colline du Capitole. En 1536, Michel-Ange élabora des plans pour une nouvelle place entre les deux collines, la place du Capitole.

Le Capitole Aujourd'hui

Aujourd'hui, seules des traces des temples antiques sont visibles. Au lieu de cela, un immense monument du XIXe siècle construit pour le premier roi de l'Italie domine le versant nord.

Place du Capitole

Place du Capitole, Rome
Place du Capitole
Aussi impressionnant que ce monument puisse être, le point culminant de la colline du Capitole est aujourd’hui sans aucun doute la belle place du Capitole, magistralement dessinée par Michel-ange. On la rejoint à partir du pied de la colline par les majestueux escaliers ascendants de Cordonata. La place est bordée par trois palais, tous avec des façades conçues par Michel-Ange. Celui du centre est le palais sénatorial, l'Hôtel de Ville de Rome, qui a été construit au-dessus de l'ancien Tabularium. Les deux autres, le palais des Conservateurs et le Palais Neuf, abritent les musées du Capitole.

Monument Victor Emmanuel

Monument Victor Emmanuel, Rome
Monument Victor Emmanuel
De la place du Capitole, vous pouvez marcher directement au Monument à Victor Emmanuel II. Ce monument massif, qui est également connu sous le nom de Vittorio, a été construit au début du XXe siècle et honore le premier roi d’Italie. Lors de la construction, du monument, de nombreux bâtiments historiques furent démolis sur la colline.

Sainte-Marie d'Aracœli

Sainte-Marie d'Aracœli, Rome
Sainte-Marie d'Aracœli
Près de la place du Capitole, sur le site de l'ancien temple de Junon, se trouve Sainte-Marie d'Aracœli, une église avec une histoire qui remonte au VIe siècle. Un grand escalier avec 122 (en partant de la droite) à 124 (à partir de la gauche) marches mène à l'église au sommet de la colline du Capitole.
505
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com