Baptistère du Latran

Battistero Lateranense
Évaluation
5 votes
Liens
Le baptistère du Latran est le plus ancien baptistère du monde. Son intérieur a été entièrement rénové au XVIIe siècle, mais dans les chapelles vous pouvez encore admirer de belles mosaïques du Ve au VIIe siècle.

Histoire ancienne

Baptistère du Latran, Rome
Baptistère du Latran

L'intérieur du Baptistère du Latran à Rome
L'intérieur

La coupole du Baptistère du Latran à Rome
La coupole
Le baptistère, qui est également connu sous le nom de San Giovanni in Fonte, date de l'époque de l'empereur Constantin et était situé dans la Domus Faustae, la résidence de la seconde épouse de l'empereur. A cette époque c’était le seul baptistère au monde et tous les chrétiens étaient baptisés ici par le pape. A mesure que la religion se propagea cela devint impossible et les prêtres furent aussi autorisés à baptiser. Selon la légende Constantin lui-même a été baptisé ici en 324 par le pape Sylvestre I. En réalité Constantin a été baptisé en 337 sur son lit de mort à Achiron, près de Nicomédie.

Le baptistère actuel

Le baptistère original, qui était simplement une chambre avec un nymphée (fontaine avec une source naturelle) dans les bains de la Domus Faustae, a été rapidement remplacé par un bâtiment circulaire. Le bâtiment actuel de forme octogonale date de 432 et a été construit par le pape Sixte III.

L'entrée actuelle et narthex du baptistère est sur ​​le côté sud, mais vous pouvez maintenant entrer dans le bâtiment du côté nord sur la Piazza Giovanni Paolo II (anciennement Piazza San Giovanni in Laterano), près de l'entrée latérale de la basilique du Latran.

Architecture

Les font dans le Baptistère du Latran, Rome
Fonts baptismaux

La chapelle de Secunda et Rufine, Baptistère du Latran, Rome
Chapelle de Rufine

La Chapelle de St. Venance, Baptistère du Latran, Rome
Chapelle de Venance
Ce baptistère octogonal a servi de modèle pour les baptistères à travers le monde. L’extérieur en brique semble plutôt austère et depuis la place les seuls éléments décoratifs visibles sont les bas-reliefs avec les écussons du pape Alexandre VII sur la frise sous le toit, créé en 1657 par Francesco Borromini. Le narthex de l'autre côté est magnifiquement décoré d'un ancien entablement et de colonnes corinthiennes sculptées en porphyre.

Le bâtiment a été rénové plusieurs fois au cours de sa vie. Le dôme, qui reposait à l'origine sur une architrave est désormais soutenu par une arcade qui repose sur des colonnes classiques en porphyre. La décoration intérieure baroque est relativement récente et date du XVIIe siècle. Cela inclut la couverture en bronze orné des fonts, mais les fonts eux-mêmes - une baignoire de basalte – datent de l'antiquité.

Chapelles

Plusieurs chapelles sont accolées au baptistère. Sur le côté ouest se trouve la chapelle de saint Jean-Baptiste, construite sous le pontificat de Hilaire (461-468). Ses portes de bronze ont été prises aux thermes de Caracalla. Lorsque les lourdes portes s’ouvrent, la vibration dans les charnières créer un son musical ressemblant à un tuyau d'orgue. En face se trouve la chapelle de l'évangéliste Jean, construite au Ve siècle. Sa porte en bronze, créée en 1196, a été calquée sur celle de la chapelle de Jean le Baptiste.

La petite chapelle en forme d’abside de Secunda et Rufine est décorée d'une mosaïque du Ve siècle qui montre des feuilles d'acanthe sur un fond bleu. Ils contrastent fortement avec les mosaïques de style byzantin de la chapelle de San Venanzio, construite en 640 par le pape Jean IV. San Venanzio (Saint Venance Fortunat) était un évêque et poète du VIe siècle. Malgré son nom suggérant le contraire, il n'a jamais été canonisé.
  • Prochaine attraction: Curie
4917
rome
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com