Sainte-Marie-des-Grâces

Santa Maria delle Grazie
Évaluation
20 votes
Liens
Sainte-Marie-des-Grâces (Santa Maria delle Grazie) est l’une des plus belles églises de Milan grâce en partie à son histoire architecturale, qui s'est traduite par une curieuse combinaison des styles gothiques et Renaissance.
Mais la renommée de l'église est principalement due à la « Cène » de Léonard de Vinci, qui peut être admirée dans le réfectoire attenant.

Histoire

Sainte-Marie-des-Grâces, Milan, Italie
Sainte-Marie-des-Grâces

La nef de la Sainte-Marie-des-Grâces à Milan
La nef
En 1463, l'ordre dominicain chargea Guiniforte Solari de construire une église pour leur monastère. Solari conçut une belle structure de style gothique tardif, qui fut achevée en 1490. Ludovico il Moro, le duc de Milan, décida que Sainte-Marie-des-Grâces serait un sépulcre parfait pour lui et sa femme et en prévision demanda à Donato Bramante de rénover l'église en 1492. Bramante reconstruit l'abside et la couronna par un magnifique tambour à seize côtés dans le style Renaissance. Béatrice d'Este, la femme de Ludovico y fut enterrée en 1497.

Ludovico Il Moro par contre, fut renversé en 1500 et son monument funéraire fut déplacé à la Chartreuse de Pavie.

En 1943, les bombardements alliés détruirent le cloître principal. L'église fut endommagée, mais le dôme de Bramante s’en sortit indemne. Le bâtiment fut restauré peu après la guerre, en 1947.

L'Église

L'intérieur et l' extérieur montrent une intéressante combinaison de styles gothique et Renaissance. La sobre façade de briques fut conçue par Solari tandis que l'entrée de style Renaissance est attribuée à Bramante.

Le choeur de l'église Sainte-Marie-des-Grâces
Le choeur

Le cloître de la Sainte-Marie-des-Grâces
Le cloître
La lunette dans le portique fut peinte par Leonardo da Vinci et dépeint Marie accompagnée par Ludovico et sa femme. L'extérieur est dominé par le dôme magistralement conçu par Bramante, orné de médaillons de saints et d’armoiries.

La nef centrale et les allées sont de magnifiques exemples d'architecture gothique tardive. Elle est ornée d'ogives élégantes ornées de fresques délicates. Le chœur de style Renaissance est moins décoré et semble presque nu par contraste.

Il y a quelques chapelles le long des allées, dont beaucoup sont joliment décorées de fresques. A noter également les stalles en bois dans l'abside. A gauche on trouve l'entrée de la Chiostrino delle Rane, un petit cloître nommé d'après les sculptures de grenouilles en bronze autour du bord de la fontaine du cloître. De là, on a une belle vue sur le dôme de l'église.

La Cène

La Cène, Cenacolo Vinciano

Attenant à l'église on trouve un bâtiment modeste, connu sous le nom de Cenacolo Vinciano. Il fut construit par Solari comme réfectoire pour les Dominicains et est aujourd'hui célèbre pour la peinture de la Cène de Léonard de Vinci. Le maître italien créa la fresque murale entre 1495 et 1498 à la demande de Ludovico il Moro. L'artiste dépeint le moment après que Jésus ait dit à ses disciples que l'un d'eux le trahira. Le travail montre leur surprise avec des expressions faciales réalistes, des poses vivantes et un éclairage subtil.

Da Vinci utilisa une technique expérimentale, appelée Tempera Forte, pour peindre la Cène. Cela lui permit de peindre avec plus de nuances qu’il n’aurait été possible avec une fresque classique, mais dès 1518, il devint évident que cette technique entraînait une détérioration rapide de la peinture. En 1568, l'historien d'art Giorgio Vasari la considérait comme perdue. En 1726, Michel-Ange Bellotti repeignit entièrement l’oeuvre et de nombreuses restaurations suivirent, dont la dernière commença dans les années 1970 et s’acheva en 1999.

En face du chef-d'œuvre de Léonard de Vinci se trouve une fresque peinte par Donato Montorfano. Les deux œuvres survécurent presque miraculeusement au bombardement de 1943 qui réduit le reste du réfectoire en ruines, probablement grâce à des sacs de sable placées contre les murs.
3600
milan
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com