Évaluation
57 votes
Liens
Regent’s Park est l’une des plus grandes zones vertes de la ville, et elle possède un grand nombre d’attraits. Le parc est entouré par des bâtiments somptueux du 19ème siècle, conçus dans une architecture dite de style régence.

Les Origines du Parc

Les jardins de Queen Mary, Regent's Park, Londres
Jardins de Queen Mary
Ce terrain, qui sera plus tard connu sous le nom du Regent’s Park de Londres, fut d’abord la propriété du roi Henri VIII, qui l’acquit en 1538 pour servir de terres de chasse. Nommé à l’origine le Marylebone Park, il demeura une « chasse royale » jusqu’en 1646, date après laquelle il fut reconverti en terrain agricole.

En 1811, le célèbre architecte John Nash y ajouta sa touche personnelle, à la requête du prince régent, et il fit du parc ce qu’il est aujourd’hui. Avec 166 hectares à aménager, Nash avait de grands projets pour le Regent’s Park. De forme circulaire, le parc devait avoir un canal, un lac, ainsi que 56 villas, bien que seules huit d’entre elles furent construites, et seulement deux, la Loge de Saint Jean et le Holme, perdurent encore aujourd’hui.

Regent's Park, Londres
Regent's Park
Le parc accueillait à la fois la Zoological Society (Société de Zoologie) et la Royal Botanical Society (Société Royale de Botanique). Il fallut attendre 1835 pour que le grand public soit autorisé à s’aventurer dans le parc, et encore dans certaines sections uniquement. Plus d’un siècle après, le parc s’est vu doter d’un nouveau monument avec la création des magnifiques jardins de Queen Mary. C’est depuis cette époque que l’intégralité du parc est ouverte à tous.

Regent’s Park Aujourd’hui

La Regent’s Park du 21ème siècle est un endroit animé et plaisant à vivre. Le parc possède un certain nombre d’installations sportives telles que des courts de tennis, ainsi que le « Hub », un pavillon abritant une communauté sportive.

La pièce maîtresse de ce parc est le zoo de Londres.
Jubilee Gate, Regent's Park à Londres
Jubilee Gate
Il accueille des dizaines de mammifères, d’oiseaux, d’invertébrés, de reptiles, d’amphibiens et de poissons ; les visiteurs de tous âges vont adorer ce zoo d’exception, ouvert toute l’année.

Le parc est également devenu un site d’importance pour la faune et la flore, en particulier depuis l’adjonction d’un jardin communautaire de type « réserve naturelle ». Les aficionados des fleurs apprécieront notamment les jardins de Queen Mary, un jardin de roses qui tient son nom de l'épouse du roi George V. Les autres jardins incluent les Avenue Gardens, plus conventionnels, les English Gardens, plus informels, ainsi que le St. John’s Lodge Garden, qui appartient à l’une des villas dans le parc. La villa est une propriété privée, mais une partie du jardin est ouverte aux visiteurs.

Le lac du Regent's Park à Londres
Le Lac
Le magnifique lac de Regent’s Park est ouvert aux barques ainsi qu’aux pédalos, qui peuvent être loués au garage à bateaux. De plus, un petit théâtre est installé près du lac. Le parc présente également un théâtre en plein-air, plus grand, où sont jouées des pièces de Shakespeare, Rodgers ou encore Hammerstein. Un kiosque à musique offre également des divertissements musicaux.

Architecture Régence

Cumberland Terrace
Cumberland Terrace
Le parc est entouré de demeures seigneuriales conçues dans une architecture dite de style régence, un style principalement mis en œuvre par John Nash dans les projets faisant partie des « améliorations métropolitaines » du prince régent.

De 1821 jusqu’en 1827, près de 10 rangées d’habitations furent construites autour de Regent’s Park, dont les bâtiments grandioses contrastent avec les immeubles de briques plutôt austères, qui étaient légion à cette époque. La plus belle rangée de maisons est certainement la Cumberland Terrace, un ensemble de 31 bâtiments qui a tous les attraits d’un grand palais, grâce à son architecture néo-classique.
343
london
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com