Horse Guards

Gardes à cheval
Évaluation
13 votes
Liens
Le Horse Guards est un majestueux bâtiment qui est surtout connu pour les sentinelles qui gardent l'entrée de la Horse Guards Parade, un terrain de parade où a lieu le cérémonial quotidien de la relève des gardes.

Horse Guards

Horse Guards, Londres
Horse Guards
Le bâtiment de style palladien a été conçu en 1745 par William Kent. Après le décès de Kent trois ans plus tard, il fut remplacé par John Vardy, qui termina la construction des Horse Guards en 1755. Jusqu'en 1872 ce fut le quartier général du commandant en chef de l'armée britannique.

Le Horse Guards fait une grande entrée à la célèbre Horse Guards Parade et au parc Saint-James au-delà. Pendant la journée, le passage voûté du bâtiment sur Whitehall est gardée par des soldats montés et à pied des régiments de cavalerie de la Maison Royale, qui sont souvent la cible de touristes armés d’appareils photo.

A l'intérieur des Horse Guards, il y a le Household Cavalry Museum, un musée qui donne aux visiteurs un aperçu de l'histoire et des activités actuelles de la Household Cavalry, qui a été formé en 1661 sur ordre du roi Charles II pour protéger le monarque. Le musée présente une variété d'objets tels que des uniformes de cérémonie et des instruments de musique. Le bâtiment est toujours en activité et à travers une baie vitrée, vous pouvez avoir un aperçu de l'activité dans les écuries.

Horse Guards Parade

Horse Guards Parade, Londres
Horse Guards Parade
Derrière les Horse Guards et accessible à travers trois arcades se trouve le Horse Guards Parade, l'un des plus grandes places dans le centre de Londres. Le terrain de parade a été utilisé la première fois pendant le règne du roi Henry VIII, quand il s’y tenaient des joutes. Son palais de Whitehall, qui fut détruit par un incendie en 1698, donnait sur le terrain de parade.

Le Horse Guards Parade est bordé par des bâtiments sur trois côtés. Au nord se trouve le monumental Old Admiralty Building (ancien bâtiment de l'Amirauté), construit au XIXe siècle comme une extension du siège d'origine du XVIIIe siècle de la marine royale. En face de l'ancien bâtiment de l'Amirauté se trouve le 10 Downing Street, le bureau officiel du Premier ministre. Le côté ouest du terrain de parade s'ouvre vers le parc de St James.

Garde Royale à cheval, Horse Guards, Londres
Garde Royale à pied, Horse Guards, Londres
Garde Royale
Le Horse Guards Parade est surtout connu pour la cérémonie de la relève et de l'inspection par l'officier des Gardes, qui se produisent tous les jours. Le bâtiment des Horse Guards offre le décor parfait pour ces événements, qui attirent toujours une foule. La relève de la garde a lieu tous les jours à 11h00 (10h00 le dimanche). Lors de la cérémonie, qui est semblable à celle du palais de Buckingham et dure une trentaine de minutes, des membres à cheval de la Queen’s Life Guard (garde royale) relèvent les sentinelles. L'inspection par l'officier a lieu à 16h00 et se termine quand on ramène les chevaux à leurs écuries.

Il y a aussi deux cérémonies annuelles qui ont lieu ici et montrent l'affinité de la Grande-Bretagne pour la pompe royale dans toute sa splendeur: le Trooping of the Colour et le Beating Retreat. Le Trooping of the Colour était à l'origine un défilé militaire qui remonte au XVIIe siècle. Depuis 1748 il a lieu pour célébrer l'anniversaire du monarque, une tradition qui se perpétue aujourd'hui.

Un autre événement annuel qui a lieu sur le terrain de parade est le Beating Retreat, une cérémonie militaire qui a été effectuée pour la première fois au XVIe siècle pour rappeler les unités à leur base. Aujourd'hui, c'est une cérémonie purement symbolique, avec la fanfare et même un final avec feux d'artifices.

Monuments

Mémorial de Cadix, Horse Guards Parade, Londres
Mémorial de Cadix
Il y a plusieurs monuments et mémoriaux intéressants dans le Horse Guards Parade. Le plus voyant est le Mémorial de Cadix, fait à partir d'un mortier français qui a été donné par le gouvernement espagnol en signe de gratitude pour la levée du siège de Cadix en 1812 par le duc de Wellington. Le mortier repose sur le dos de la sculpture massive d'un dragon chinois. Un monument semblable, mais moins ampoulé est le canon turc du XVIe siècle qui a été capturé en Egypte en 1801 et qui se trouve à proximité.

Il y a aussi trois statues dans le Horse Guards Parade. Sur le côté sud se trouve la statue de Horatio Kitchener, dévoilée en 1926. Kitchener était secrétaire d'État au cours de la Première Guerre mondiale, mais est surtout célèbre pour l'affiche de recrutement de l'armée qui représentait son visage.

Statue équestre de maréchal Wolseley
Wolseley

Guards Division Memorial, Horse Guards Parade
Guards Division
Memorial
Près de l’entrée se trouvent deux statues équestres. Sur la gauche, la statue de Garnet Joseph Wolseley, inaugurée en 1920. Wolseley était un maréchal qui, au cours du XIXe siècle a servi aux quatre coins de l'Empire britannique. A droite se trouve la statue équestre de Frédéric Sleigh Roberts, un autre maréchal de camp nomade qui a connu des succès militaires en Inde et en Afrique du Sud.

Sur le côté ouest de la place d'armes, juste à l'intérieur du parc Saint James, se trouve le Guards Division Memorial, qui commémore les membres des régiments de gardes qui sont morts pendant les deux guerres mondiales. Le mémorial a été inauguré en 1926. Il a été conçu par l'architecte Harold Chalton Bradshaw. Les cinq personnages de bronze, sculptées par Gilbert Ledward, représentent les différents régiments.

Enfin, sur le côté nord, le Royal Naval Division Memorial commémore les membres de la division de la marine royale qui ont péri lors de la Première Guerre mondiale. La division a été créée en 1914 pour compléter les forces d'infanterie de l'armée britannique avec des membres de la force de réserve navale. La division a été dissoute en 1919, après la guerre.
Le monument a été conçu par Edwin Lutyens et a été dévoilé en 1925. En 1939, il a été enlevé pour faire place à la Citadelle de l'Amirauté, un centre de communications à l’épreuve des bombes qui a été construit pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1951, le monument a été installé à Greenwich, mais il est revenu en 2003. Il se compose d'un obélisque situé dans le bassin d’une fontaine qui repose sur un piédestal.
  • Prochaine attraction: Temple
1643
london
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com