Évaluation
63 votes
Liens
Canary Wharf est un quartier d’affaires moderne, constellé de tours, situé dans l’ancien quartier des West India Docks sur l’île des chiens (Isle of Dogs), dans l’est de Londres. Certains des immeubles les plus hauts et les plus modernes de la ville s’y trouvent.

Docklands

Canary Wharf, Londres
Canary Wharf
Les Docklands sont une large zone établie au bord de la Tamise, et qui s’étend tout le long du fleuve dans l’est de Londres. Ce fut un temps l’un des ports les plus fréquentés au monde. Dans les années 60, suite à la construction de la barrière de la Tamise (barrière contre les inondations) ainsi que celle du port à containers de Tilbury, l’activité de la zone déclina. Les nombreux quais et entrepôts qui s’y trouvaient tombèrent dans l’abandon.

London Docklands Development Corporation

En 1981, le gouvernement de Margaret Thatcher fonda la London Docklands Development Corporation. Son objectif était de réhabiliter quelques 2100 hectares de quais.

La tour One Canada Square, Canary Wharf
One Canada Square

1 West India Quay Tower, Canary Wharf
1 West India Quay

Passerelle South Quay, Canary Wharf
La passerelle
South Quay
Le projet Canary Wharf, premier plan de développement privé à grande échelle, fut lancé dans le milieu des années 80. Le développeur canadien Olympia & York acheta le projet et commença en 1988 la construction de ce qui deviendra par la suite le cœur du renouveau des Docklands.

Tour Canary Wharf

La première tour de bureaux, la tour Canary Wharf (actuellement nommé One Canada Square), fut construite en 1990. S’élevant à 243 mètres au-dessus du sol, cette tour métallique en forme de pyramide était le bâtiment le plus haut en Europe jusqu’à la construction en Allemagne de la Messeturm à Francfort, la même année. De nombreuses autres tours de bureaux étaient planifiées, mais les compagnies britanniques étaient réticentes à se délocaliser vers ce site éloigné. En dépit de la promesse faite par Margaret Thatcher, la tour ne fut pas connectée au réseau de métro, et elle souffrit d’un manque de commerces et de restaurants.

La situation empira encore davantage lorsqu’en 1992, une récession causa un effondrement du marché de l’immobilier. Le constructeur fit faillite et l’ensemble du projet fut par conséquent considéré comme étantun échec retentissant.

Un quartier en pleine expansion

La roue tourna dans la seconde moitié des années 90. Le marché de l’immobilier s’étant relevé, le projet de construction fut racheté aux anciens propriétaires Olympia & York par un consortium international.

En 1999, la ligne de métro Jubilee Line (ligne du Jubilee) fut enfin étendue au Dôme du Millénaire, avec un arrêt à Canary Wharf. Désormais à seulement 30 minutes du cœur de Londres, Canary Wharf commença à attirer de plus en plus de locataires, principalement des institutions financières.

Canary Wharf
La population active dans cette zone progressa de 13 400 en 1996 à près de 90 000 en 2006. Canary Wharf peut maintenant se vanter d’avoir son bloc de gratte-ciels, et est déjà surnommé le Manhattan-on-Thames (litt. le Manhattan sur la Tamise). Plus important encore, la zone commença également à attirer des résidents, un centre commercial, des bars et des restaurants.

Avec une croissance bien plus importante que ce qui était attendu pour les années et les décennies à venir, le quartier le plus moderne de Londres est également sur le point d’en devenir le plus dynamique.

À voir

Il y a plus à voir dans Canary Wharf que juste des gratte-ciels modernes. Le quartier abrite quelques monuments uniques et il y a même un musée.

Arbre des feux tricolores, Canary Wharf, Londres
Arbre des feux
tricolores
L’un des monuments est connu comme le Traffic Light Tree (Arbre des feux tricolores), une structure avec soixante-quinze feux de circulation créé par l'artiste français Pierre Vivant. Elle a été installée en 1998 pour remplacer un arbre mort et est censée représenter l'implacabilité de Canary Wharf. Le monument est situé au bord de Canary Wharf, sur un rond-point à Trafalgar Way.

Un autre monument intéressant est le Centaure, une sculpture moderne créé par le sculpteur polonais Igor Mitoraj. L’œuvre surréaliste, qui montre la figure mythique d'un cheval avec un torse masculin, a été installée en 1992 au square Montgomery.

Canary Wharf abrite également le Musée des Docklands de Londres, un musée qui raconte l'histoire des Docklands et de la Tamise de l'époque romaine à nos jours. Le musée, qui est logé dans un grand entrepôt du XIXe siècle sur West India Quay, est une filiale du Musée de Londres. Une statue devant le musée commémore Robert Milligan, un marchand et armateur qui a construit les West India Docks (trois grands docks) et qui contrôlait le commerce d'importation des marchandises en provenance des Antilles.
329
london
fr
x
© 2014 www.aviewoncities.com