San Marco

Convento di San Marco
Évaluation
4 votes
L’église et le couvent de San Marco (Saint-Marc) furent construits au 15ème siècle par l’ordre dominicain. Le couvent héberge aujourd’hui un musée, le Museo di San Marco, où les visiteurs peuvent admirer les fresques de Fra Angelico.
En 1436, Cosme l’Ancien, fondateur de la dynastie des Médicis, invita les dominicains de Fiesole à s’installer à Florence. Il leur fit don des terres d’un ancien couvent bénédictin, tombé en ruines en 1418 après que le pape Eugène IV eût forcé les moines à abandonner le site. En 1437, Cosme l’Ancien chargea l’architecte
L’église et le couvent de Saint-Marc à Florence
L’église de Saint-Marc et
l'entrée du couvent
Michelozzo de reconstruire le couvent. Michelozzo créa un complexe simple, doté de peu de décorations, établi autour de deux cloîtres rectangulaires. La reconstruction se termina en 1443.

Eglise de Saint-Marc

L’église du couvent de Saint-Marc fut terminée dans la même période. Michelozzo y réutilisa une grande partie des structures existantes bien que certaines parties, telles que l’abside, furent intégralement rebâties. La façade principale néoclassique, qui fait face à la Piazza San Marco, ne remonte pas à aussi longtemps; elle fut construite vers la fin du 18ème siècle par Giovanni Battista Paladini. Le clocher, finalisé en 1512, a été conçu par l’architecte et sculpteur florentin Baccio d’Agnolo.
Cloître de l'église de Saint-Marc à Florence
Un des cloîtres principaux
Parmi les points intéressants à noter dans l’église, on peut citer plusieurs peintures du 14ème siècle, ainsi que les autels richement décorés.

Museo di San Marco

Le couvent constitue un lieu de grand intérêt, qui abrite depuis 1869 un musée où l’on peut voir des séries de peintures religieuses, ainsi que des fresques, créées au 15ème siècle par Fra Angelico, un frère bénédictin qui y vécut une grande partie de sa vie.
L’une des œuvres les plus marquantes qui y est exposée est le « Jugement dernier », un retable dans l’hospitium (un abri pour les pèlerins), qui montre d’un côté les élus priant à la ville céleste, et de l’autre les damnés torturés en enfer.
Crucifixion au Museo di San Marco, Florence
Crucifixion
D’autres toiles sont exposées à travers le complexe, dont la « crucifixion » dans la salle capitulaire et « l’Annonciation » dans le dormitiorio, les quartiers de repos. Des œuvres d’autres artistes sont exposées dans le réfectoire, telles que « le dernier souper » de Domenico Ghirlandaio.

La grande aile au nord du dormitorio abrite la bibliotheca, conçue par Michelozzo en 1441 pour le compte de Cosme l’Ancien. Ce fut la première bibliothèque publique d’Europe ; elle contient des manuscrits donnés par Cosme lui-même.

Girolamo Savonarola

Les cellules dans l’angle ouest du couvent de Saint-Marc contiennent des reliques de Girolamo Savonarola, un fanatique religieux qui prit le pouvoir après que Pierre de Médicis eût été chassé de Florence en 1494. Savonarola était convaincu que Dieu seul pouvait régner ; il interdit ainsi tout ce qui pouvait procurer du plaisir, comme la musique, les carnavals voire même les miroirs. Le peuple en a vite eu assez de lui, ce qui le mena à être exécuté en 1498 par ses opposants.
  • Prochaine attraction: Duomo
3015
florence
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com