Piazza della Santissima Annunziata

Évaluation
9 votes
La Piazza della Santissima Annunziata est l’une des plus magnifiques places de Florence. Des arcades entourent la place piétonne sur trois côtés. L’arcade centrale forme le portique de l’église de la Santissima Annunziata, dont la place tire son nom.
Piazza della Santissima Annunziata, Florence
Piazza della Santissima Annunziata
Au centre de la place se dresse une grande statue équestre en bronze de Ferdinand 1er de Médicis. Elle fut sculptée par Giambologna, un sculpteur flamand qui s’installa en Italie en 1550 où il devint célèbre pour ses sculptures maniéristes. Après la mort de Giambologna en 1608, la sculpture fut terminée par son élève Pietro Tacca. Ce dernier est également l’auteur de deux fontaines intrigantes, installées sur la place. Elles sont décorées de visages de créatures mythiques grotesques.

Santissima Annunziata

Santissima Annunziata, Florence
Santissima Annunziata
La partie nord de la place est encadrée par l’église de la Santissima Annunziata, une église paroissiale fondée en 1250 par l’Ordre des Servites. Le bâtiment actuel fut construit au 15ème siècle. Le portique fut ajouté plus tard en 1601 ; il imite le style du portique de Brunelleschi sur la Spedale degli Innocenti, sur le côté est de la place.

A l’intérieur se trouvent neuf chapelles, celle du milieu ayant été conçue par Giambologna pour sa propre tombe. L’église est décorée avec de somptueuses fresques, mais la plupart des gens y viennent pour admirer une peinture commencée en 1252 par un moine, et dont la rumeur prétend qu’elle fut terminée par un ange, ce qui explique pourquoi la peinture fait encore l’objet d’un culte. Cette œuvre décrit l’Annonciation (Annunziata en italien), dont l’église tire son nom.

Spedale degli Innocenti

Spedale Degli Innocenti, Piazza della Santissima Annunziata, Florence
Spedale degli Innocenti
La Spedale degli Innocenti, le plus ancien orphelinat d’Europe, flanque le côté est de la place. L’orphelinat fut ouvert en 1445 et il permet aux femmes ayant mis au monde des enfants non désirés de les y laisser de façon anonyme, en les plaçant sur une pierre circulaire. Après qu’elles aient fait sonner la cloche, la pierre était tournée à 180 degrés, faisant ainsi rentrer le bébé dans l’orphelinat.

Le portique en arcade fut conçu par Brunelleschi en 1419, constituant la première loggia classique de la ville. Elle servira plus tard d’exemple pour d’autres architectes de la Renaissance. La façade est décorée de médaillons en céramique vernissée, qui montrent des nourrissons emmitouflés. Ils furent créés par Andrea della Robbia, un artiste florentin spécialisé dans les reliefs en céramique.

Le bâtiment accueille un petit musée avec une collection de peintures, la plupart représentant la Vierge avec son enfant. La peinture la plus remarquable est sans doute « l’Adoration des mages » de Domenico Ghirlandaio, où la scène de la nativité contraste nettement avec la représentation du massacre des innocents en arrière-plan. L’orphelinat, officiellement connu sous le nom de l’Ospedale degli Innocenti, ou l’hôpital des innocents, tient son nom de cette scène biblique.
2994
florence
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2018 www.aviewoncities.com