Cathédrale de Florence

Duomo di Firenze
Évaluation
74 votes
Le Duomo de Florence, construit entre 1296 et 1436, constitue l’une des plus grandes cathédrales au monde. Sa coupole imposante, attribuée à l’architecte florentin Filippo Brunelleschi, domine la ville encore aujourd’hui.

Cathédrale

Cathédrale de Florence
Cathédrale de Florence
La cathédrale de Florence est officiellement connue comme étant la Cattedrale Santa Maria del Fiore, mais elle est aussi mieux connue sous le nom du Duomo. A l’origine, en 1296, Arnolfo di Cambrio avait prévu d’en faire une cathédrale gothique. Elle remplaçait l’église de Santa Reparata, une cathédrale dont l’histoire remonte au début du Moyen-âge.

La nouvelle cathédrale symbolisait l’importance grandissante de Florence et devait être sensiblement plus grande que son prédécesseur.
Façade principale de la cathédrale de Florence en Italie
Façade principale
Francesco Talenti dirigea la construction de la cathédrale dès 1351, et en agrandit la taille encore davantage en élargissant l’abside et la nef. Filippo Brunelleschi, l’un des architectes les plus importants des débuts de la Renaissance, a conçu l’élément le plus remarquable du Duomo : son énorme coupole.

La construction de l’église s’étendit jusqu’en 1436, lorsqu’elle fut consacrée par le pape Eugène IV. La façade principale de style gothique, prévue initialement, ne fut toutefois pas réalisée. Le magnifique revêtement extérieur en marbre qu’il est aujourd’hui possible de voir ne fut ajouté que bien plus tard, entre 1871 et 1887, dans un style néo-gothique avec des motifs bigarrés. La façade s’inscrit avec élégance dans le style du clocher de la cathédrale, datant du 14ème siècle. Certaines statues créées pour la façade initialement prévue sont désormais exposées au Museo dell’Opera dell Duomo, un musée proche dédié aux œuvres d’art de la cathédrale.

Le fresque au plafond du coupole de la cathédrale de Florence
Le fresque au plafond
L’intérieur de la cathédrale est moins faste, et les décorations y sont réduites à l’essentiel. La fresque sur la coupole intérieure en est une exception ; peinte entre 1572 et 1579 par Giorgio Vasari et Frederico Zuccari, elle représente le Jugement Dernier. A noter également le sol en marbre, aux motifs complexes.
Coupole de la cathédrale de Florence en Italie
La coupole

Coupole

La coupole du Duomo était l’une des plus grandes au monde lorsqu’elle fut terminée en 1436, et elle surplombe la ville encore aujourd’hui. La lanterne au sommet de la coupole fut ajoutée plus tard par Michelozzi Michelozzo, en 1461. La coupole, une merveille d’ingénierie, fut conçue par Brunelleschi, qui soumit ses plans après sa visite à Rome dans le but d’étudier le Panthéon, qui posséda pendant longtemps la plus grande coupole au monde.
Brunelleschi réussit à créer l’énorme coupole grâce à une conception ingénieuse, consistant en une coquille interne faite de briques avec un motif à chevrons et une chaîne de pierres horizontale, de sorte à réduire la pression exercée et à permettre au poids d’être distribué de façon égale. La coquille externe, bien plus petite, supporte le toit et protège la coquille interne des éléments. Entre les deux coquilles se trouve un escalier, qui mène les visiteurs au pied de la lanterne.
Campanile, Duomo di Firenze
Le campanile

Campanile

Le clocher de la cathédrale fut créé à l’origine en 1334 par Giotto di Bondone, du temps où il était le maître d’œuvre officiel de la ville. Après la mort de Giotto en 1337, le clocher fut complété en premier par Andrea Pisano et par la suite par Francesco Talenti. La tour de 85 mètres de hauteur fut terminée en 1359. La façade pittoresque est revêtue de marbre toscan vert, rose et blanc. Les décorations des reliefs furent créées en terre cuite par Andrea Pisano. La tour est accessible aux visiteurs et offre une vue somptueuse sur la ville, et plus particulièrement sur la coupole de la cathédrale.

Baptistère

Baptistère de la cathédrale de Florence
Baptistère
Le baptistère est l’un des plus anciens bâtiments de Florence ; il est antérieur à la cathédrale. Il fut bâti au-dessus de fondations romaines, probablement aux alentours du sixième siècle. L’intérieur date du 13ème siècle, soit la même époque à laquelle les mosaïques sur le plafond, qui dépeignent des histoires de la Bible, furent créées. Le revêtement extérieur de marbre blanc et vert fut ajouté aux alentours de cette période. Le revêtement de la façade fut tellement apprécié qu’il devint le modèle de nombreux autres baptistères et façades d’églises en Toscane.

Mosaïque sur le plafond de baptistère à Florence
Mosaïques sur le plafond
Après que l’intérieur et le revêtement extérieur furent terminés, la guilde des marchands de laine qui finança la rénovation, décida de remplacer les portes en bois par de nouvelles portes en bronze. Les portes sud furent créées en 1336 dans un style gothique, par Andrea Pisano. Elles décrivent des scènes ecclésiastiques. Une succession de désastres, dont une épidémie de peste, ont ajourné la création des autres portes.

Finalement, en 1401, la guilde des marchands de laine organisa une compétition afin de sélectionner le style de nouvelles portes. Sept artistes soumirent des panneaux, et en 1403, une proposition de Ghiberti fut retenue. Toutefois, la panneau soumis par le principal rival de Ghiberti,
Porte est de la Baptistère à Florence
Portes du Paradis
Brunelleschi, visible dans le Bargello, est aujourd’hui considéré comme étant la première illustration de la Renaissance, puisqu’elle s’écarte du style artistique byzantin, autrefois prédominant, en utilisant la perspective et en montrant des représentations réalistes d’êtres humains et de leur environnement.
Ghiberti réalisa les panneaux pour les portes nord en 1424, après quoi il commença à travailler sur les portes est, qui furent terminées en 1452. Ces dernières portes, qui représentent des scènes de la Bible, sont considérées comme le meilleur travail de Ghiberti. Michel-Ange les décrivait comme étant les Portes du Paradis. Les panneaux ont été remplacés depuis longtemps par des répliques. Les originaux sont désormais exposés au Museo dell’Opera del Duomo.

Museo dell’Opera del Duomo

Situé non loin de là à la Piazza del Duomo 9, ce musée est dédié à l’histoire et à la construction de la cathédrale de Florence. Ce musée possède une collection inestimable d’illustrations de la cathédrale, telles que des sculptures, des reliquaires, des peintures religieuses ainsi que les panneaux originaux des portes du baptistère. Les outils employés à la construction de la cathédrale y sont également exposés.
2964
florence
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com