Évaluation
206 votes
Liens
Le Reichstag, le siège du parlement allemand, est l'un des monuments les plus historiques de Berlin. Le bâtiment, qui est situé près de la Porte de Brandebourg, a été rénové après la réunification allemande et est désormais couronné d'un saisissant dôme de verre.

Construction

Palais du Reichstag, Berlin
Reichstag
Après la fondation de l'Empire allemand en 1871, il devint nécessaire de construire un grand édifice parlementaire à Berlin. Un concours fut organisé et sur 183 soumissions, un dessin de Paul Wallot fut choisi.

L'architecte allemand créa un imposant bâtiment de style néo-Renaissance, long de 137 mètres et large de 97 mètres. Son design, et en particulier le magnifique dôme de fer - à l’époque un chef-d'œuvre de la technologie - fut salué par tous.

Le bâtiment fut construit entre 1884 et 1894, et principalement financé avec l'argent des réparations de guerre de la France, à la suite de la défaite de la France par la Prusse en 1871. La fameuse inscription «Dem Deutschen Volke » (Au peuple allemand) a été ajoutée plus tard, en 1916, par l'empereur Guillaume II. Les lettres de bronze ont été coulées à partir de canons français saisis.

L'incendie du Reichstag

Fronton du Reichstag, Berlin
Fronton

Portique central du Reichstag, Berlin
Portique
Le Reichstag, abréviation pour Reichstagsgebäude (Palais de l'Assemblée de l'Empire), a été construit comme un symbole de l'Empire allemand nouvellement créé, mais le parlement qui se réunissait ici avait peu à dire en matière; la plus grande partie du pouvoir législatif était entre les mains du chancelier et - jusqu'en 1918 - de l'empereur.

Le Reichstag a joué un rôle important dans l'ascension d'Hitler au pouvoir. En Février 1933, un incendie éclata dans le bâtiment, détruisant une grande partie du Reichstag. Il est à ce jour encore difficile de savoir qui a mis le feu, mais un ex-communiste néerlandais, Marius van der Lubbe, fut accusé du crime et condamné à mort après un simulacre de procès. L'incident donna un coup de pouce à Hitler, qui était chancelier à l’époque, qui blâma les communistes. Son parti, le NSDAP, gagna près de 44% des voix lors des élections suivantes et il put faire adopter un amendement qui lui donna des pouvoirs absolus. Le bâtiment du Reichstag était devenu un symbole d'un parlement impuissant. Les nazis eux-mêmes n’ont même jamais utilisé le Reichstag pour les sessions parlementaires.

Le bâtiment ne fut pas réparé et a fut encore plus endommagé à la fin de la Seconde Guerre mondiale, lorsque les troupes soviétiques entrèrent Berlin. L'image d'un soldat de l'Armée Rouge levant le drapeau soviétique sur le Reichstag est l'une des plus célèbres images du XXe siècle et symbolise la défaite de l'Allemagne.

Le Reichstag après la guerre

Le dôme de verre du Reichstag à Berlin
Le dôme de verre
Après la Seconde Guerre mondiale, le Reichstag a fini à Berlin-Ouest, tout près de la frontière avec Berlin-Est. Le dôme emblématique a été démoli en 1954, mais le reste de l'édifice a été reconstruit entre 1958 et 1972.

Pendant la séparation de Berlin le parlement ouest-allemand se réunissait ici une fois par an comme pour indiquer que Bonn était seulement une capitale provisoire. Le bâtiment était presque vide le reste du temps et les plans des années 1970 pour utiliser le bâtiment comme musée ne furent jamais été réalisés. En 1991, peu de temps après la réunification, la décision fut prise de déplacer le Bundestag (le parlement allemand) de Bonn à Berlin.

Le dôme de verre du Reichstag

Dans la coupole du Reichstag
Dans la coupole
Une première réunion du parlement de l'Allemagne réunifiée eut lieu le 4 Octobre, 1990, mais il était clair qu'il fallait une importante rénovation de l'édifice avant que le parlement ne puisse siéger ici en permanence. À cette fin, un concours d'architecture fut lancé, remporté par Norman Foster. Il décida de garder l'extérieur intact, comme un rappel du passé. L'intérieur a été complètement vidé et modernisé. La construction a commencé en 1995 et le Bundestag y a été déplacé en Septembre 1999.

Le point culminant du nouveau Reichstag est son impressionnant dôme de verre. Les plans originaux de Foster ne comprenaient pas un dôme; il n'a été ajouté que sur l'insistance du gouvernement allemand. Objet de beaucoup de controverse dans un premier temps, le dôme, qui est soutenu par une colonne en miroirs, est devenu l'un des monuments les plus reconnus de la ville. Il est ouvert aux visiteurs, qui peuvent contempler la salle plénière en-dessous. On peut se promener sur le toit du bâtiment pour avoir une vue sur la région ou, mieux encore, monter une rampe hélicoïdale qui amène à un belvédère avec une vue unique sur la ville.
197
berlin
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com