Porte de Brandebourg

Brandenburger Tor
Évaluation
314 votes
La Porte de Brandebourg, une porte monumentale construite au XVIIIe siècle comme un symbole de paix, est le monument le plus célèbre de Berlin. Pendant la guerre froide, lorsque la porte s’est retrouvée près de la frontière entre l'Est et Berlin-Ouest, elle est devenue le symbole d'une ville divisée.
Porte de Brandebourg, Berlin
Porte de Brandebourg
Mais quand le mur de Berlin est tombé en 1989, la Porte de Brandebourg est instantanément devenu le symbole d'un Berlin réunifié.

La Porte de Brandebourg se trouve à la fin de l'avenue Unter den Linden, un grand boulevard qui traverse le centre de Berlin. La porte faisait à l'origine partie d'un mur d'enceinte de Berlin et était l'entrée principale de la ville. C’est la seule porte qui reste de cet ancien mur de la ville.

Construction

La porte monumentale a été commandée par l'empereur Guillaume II pour remplacer une porte plus ancienne. L’architecte Carl Gotthard Langhans a fondé sa conception de la nouvelle grille, qui mesure 65,5 mètres de large et 28 mètres de haut, sur les Propylées, l'entrée de l'Acropole à Athènes. La porte a été nommée Friedenstor (Porte de la Paix), car elle était censée symboliser une période de paix après des années de guerre, pendant le règne de Frédéric le Grand.

La construction de la Porte de Brandebourg a commencé en 1778 et elle a été officiellement inaugurée en 1791. Les décorations, y compris les scènes en bas-relief représentant la mythologie grecque ont pris encore quatre ans pour être terminées.

La porte a cinq passages. La centrale et plus large était réservée à la famille royale; les passages adjacents étaient réservés pour l'aristocratie et les citoyens ordinaires étaient autorisés à utiliser les deux de l'extérieur.

Le Quadrige

Le quadrige de la Porte de Brandebourg
Le quadrige
Le quadrige de bronze de la victoire couronnant la porte a été créé en 1793 par Johann Gottfried Schadow. Le char à quatre chevaux est conduit par la déesse ailée de la paix.

En 1806, lorsque Berlin était occupée par les troupes françaises, Napoléon ordonna d’envoyer le quadrige à Paris. Après la défaite de Napoléon à la bataille de Waterloo, le quadrige fut triomphalement ramené à Berlin, et transformé en un symbole de victoire: une croix de fer et un aigle ont été ajoutés à la couronne de laurier. En même temps la place près de la porte a été rebaptisée Pariser Platz (Place de Paris) et la statue sur le quadrige rebaptisée Victoria, d’après la déesse romaine de la victoire.

Après la Seconde Guerre mondiale

La Porte de Brandebourg, qui était devenue un symbole du militarisme prussien, a été gravement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la division de Berlin entre les puissances alliées elle a fini dans le secteur russe, tout près de la frontière avec le secteur britannique.

La porte a été réparée en 1956-1958 par Berlin-Est et Berlin-Ouest a financé la reconstruction du quadrige détruit, qui a été recréé à partir du moule original. La croix de fer et l'aigle, symboles de la Prusse, ont été enlevés par le régime communiste, mais ils ont été ajoutés à nouveau après la réunification.
Pariser Platz, Berlin
Pariser Platz

Mur de Berlin

Le 14 Août 1961, un jour après la construction du mur de Berlin, la Porte de Brandebourg a été fermée. Pariser Platz était maintenant un paysage désolé et la porte est devenue le symbole de la division de Berlin et de l'Allemagne.

Lorsque le mur est finalement tombé en Novembre 1989, les gens ont afflué vers la Porte de Brandebourg pour célébrer. La porte, qui a rouvert en Décembre de cette année-là, a été complètement rénovée en 2000-2002 et se dresse maintenant comme un symbole d'une Allemagne réunifiée. Entre-temps la Pariser Platz a été complètement réaménagée et a retrouvé une grande partie de sa grandeur du dix-neuvième siècle.
196
berlin
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com