Neue Wache

Nouvelle Garde
Évaluation
18 votes
Chef-d'œuvre de l'architecture néoclassique, la Neue Wache fut construite à l'origine en 1818 comme maison de garde. Elle sert maintenant de mémorial honorant les victimes de guerre. A l'intérieur on trouve une statue de Käthe Kollwitz.

Salle des gardes

Neue Wache, Berlin
Neue Wache
Situé à l'avenue Unter den Linden, dans le centre de Berlin, la Neue Wache a été construite comme une maison de garde pour le Kronprinzenpalais (Palais du Prince Héritier), qui se trouve à proximité. Sa construction a été ordonnée par le roi Frédéric-Guillaume III à l'occasion de la victoire de l'Allemagne dans les guerres de libération contre Napoléon.

Construite entre 1816 et 1818 la structure a été conçue par le célèbre architecte allemand Karl Friedrich Schinkel, qui allait devenir l'architecte néo-classique le plus remarquable de Prusse. La Neue Wache était son premier grand projet à Berlin et est considérée comme l'un des plus beaux bâtiments néoclassiques de la ville.

Le bâtiment a continué à servir comme maison de garde jusqu’à la Première Guerre mondiale et la chute subséquente de la monarchie allemande en 1918.

Conception

Tympan, Neue Wache
Tympan
Des colonnes doriques ornent la façade de la Neue Wache, un peu comme un temple grec classique dorique. En fait, Schinkel voulait qu’elle ait la forme d’un castrum romain, un camp militaire fortifié. Le bâtiment, conformément à la conception de l'architecte, était «libre de tous les côtés ... avec quatre tours d'angle robustes et une cour intérieure ».

Les colonnes doriques du bâtiment sont surmontées d'une frise décorée de bas-reliefs de la déesse de la victoire. Le fronton au-dessus de la frise est orné d'un tympan composé de sculptures avec des figures allégoriques représentant la bataille, la victoire, la fuite et la défaite.

Reconsécration

Neue Wache, Berlin
Neue Wache
En 1931, l'architecte Heinrich Tessenow fut commandité par le gouvernement pour repenser le bâtiment. Il serait désormais un mémorial pour les soldats allemands tués au cours de la guerre mondiale I. La cour intérieure fut entièrement recouverte, mis à part un oculus (ouverture circulaire), résultant en une grande salle commémorative. Malheureusement, la conception de Tessenow fut lourdement endommagée à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

En 1957-1960, le bâtiment - maintenant situé en la République démocratique allemande communiste - fut réparé et rouvert. Il fut ensuite proclamé un mémorial pour les victimes du fascisme et du militarisme. En 1969, une flamme éternelle fut allumée au centre de la salle.

Neue Wache Aujourd'hui

Intérieur de la  Neue Wache
Intérieur
Quelques années après l'Allemagne soit réunifiée en 1991, le monument fut inauguré une fois de plus. Il s’appelle désormais le « Mémorial central de la République fédérale d'Allemagne pour les victimes de la guerre et de la tyrannie ».

Une statue remplaça la flamme. Surnommée « Mère avec son fils mort », elle a été conçue en 1938 par Käthe Kollwitz - qui a perdu son fils cadet pendant la Première Guerre mondiale - comme une sorte de pietà. La statue de la Neue Wache, qui se trouve directement sous l'oculus, est une copie et a été créé en 1993 par Harald Haacke, qui l'a sculptée quatre fois plus grande que l'original.
1148
berlin
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com