Évaluation
161 votes
Le Mur de Berlin, qui séparait la ville en une partie orientale et une partie occidentale, était le symbole de la guerre froide. Construit par le gouvernement de la DDR pour empêcher les Allemands de l'Est de fuir à l'Ouest, la plus grande partie du mur de Berlin fut démoli après que la frontière entre l'Est et Berlin-Ouest ait ouvert en 1989.

Berlin après la guerre

Mur de Berlin
Un Trabant brise le mur
Après la Seconde Guerre mondiale, l'Allemagne vaincue a été divisée en quatre parties: des zones d'occupation américaines, britanniques, françaises et soviétiques. Berlin elle-même, qui était situé dans la zone soviétique, a été divisée en quatre secteurs.

En 1948, les autorités soviétiques ont essayé d'annexer toute la ville et ont commencé un blocus du secteur américain, britannique et du secteur français. Les plans échouèrent en raison d'un pont aérien, qui transportait du matériel aux secteurs occidentaux et, en mai 1949, le blocus fut levé. Cette même année, la partie soviétique de l'Allemagne est devenue la République démocratique allemande (RDA) avec Berlin-Est comme capitale. Les autres zones sont devenues la République fédérale d'Allemagne avec Bonn comme capitale. La partie occidentale de Berlin est devenue une enclave séparée entourée par l'Allemagne de l'Est.

Un «barrière de protection»

Bande de la Mort, Mur de Berlin
Bande de la Mort
Jusqu'en 1961, les Allemands pouvaient se déplacer librement entre la partie occidentale et orientale de Berlin. Mais beaucoup de Berlinois de l'Est furent attirés par l'Occident plus prospère, et en 1961, jusqu'à 20.000 Allemands de l'Est affluèrent par mois à Berlin-Ouest.

Le 12 Août 1961, les autorités est-allemandes décidèrent de fermer la frontière autour des secteurs occidentaux de Berlin afin d'empêcher les gens de fuir. Officiellement, c’était une barrière de protection antifasciste pour défendre l'Orient contre l'agression occidentale.

Le lendemain, tôt le matin du 13 Août Berlin-Ouest fut entouré de barbelés. Le trafic à la frontière fut arrêté et le métro et les trains reliant les différentes parties de la ville mis hors service. Les maisons du côté oriental de la frontière furent évacuées et les fenêtres du côté de la frontière murées.

Mauer
Marquage commémoratif
du tracé du Mur
Au fil du temps, le fil de fer barbelé fut remplacé par un mur haut de 3,6 mètres. Le long du côté est du mur courait une «bande de la mort», une zone contrôlée par les gardes. Un total de 302 miradors et 20 bunkers fut construit le long de la frontière longue de 155 kilomètres. Les gardes reçurent l'ordre de tirer sur les évadés.

En conséquence, au cours des 28 années d'existence du mur, 192 personnes furent tuées pendant leur tentative de traverser la frontière vers l'Ouest. L'un des premiers et des plus connus était Peter Fechter, un jeune homme de 18 ans abattu par un garde, alors qu'il montait sur le mur. Il est tombé et malgré ses appels à l'aide les gardes est-allemands l'ignorèrent et une heure plus tard, il avait saigné à mort. Un mémorial dans le Zimmerstraße commémore maintenant l'endroit où il est mort.

La chute du mur

En Mai 1989, peu de temps après que le président soviétique Gorbatchev n’abolisse la doctrine Brejnev, la Hongrie ouvrit sa frontière avec l'Autriche. Cela permit aux Allemands de l'Est d’affluer vers l'Ouest via la Hongrie. Pendant ce temps, des manifestations de rue attirant de plus en plus de gens mirent la pression sur le gouvernement de la RDA.

Enfin, le 9 Novembre 1989, les restrictions de voyage furent levées. Quelques heures plus tard, une foule de personnes se rassemblèrent aux postes frontalières exigeant de passer. Les gardes, confus, qui n'avaient pas reçu de nouvelles instructions, s’inclinèrent sous la pression. Ils ouvrirent les portes et les personnes se précipitèrent dans Berlin-Ouest. Le mur était tombé.
East Side Gallery, Mur de Berlin
East Side Gallery

Les vestiges du mur

La plus grande partie du mur a été démantelée depuis, mais certaines sections restent en place. Les sections démolies ont été remplacées par une double rangée de pavés.

La section la plus célèbre du mur qui est encore debout est la East Side Gallery de 1316 mètres de long. En 1990, des artistes ont été invités à peindre cette partie du mur, ce qui l'a transformé en une grande galerie à ciel ouvert. Elle est située le long de la Mühlenstraße entre Warschauer Straße et de la gare Ostbahnhof et contient 106 peintures.

East Side Gallery
Mur de Berlin, Mühlenstraße
Le site officiel du Mémorial du mur se trouve à Bernauer Straße - le site de nombreuses évasions de l'Est à Berlin-Ouest et aussi le lieu où la destruction officielle du mur a commencé. On peut y voir une section intacte du mur, avec zone de sécurité et tour de guet, depuis une terrasse d'observation de l’autre côté de la rue.

D’autres sections plus petites peuvent être trouvées sur la Potsdamer Platz, près du Reichstag, au Invaliedenfriedhof, à la Bornholmer Straße, à la Nieder-kirchner Straße et au Zimmerstraße près de Checkpoint Charlie.
215
berlin
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com