Évaluation
65 votes
Liens
La Casa Batlló est un bâtiment rénové haut en couleurs, datant du 19ème siècle. Il s’agit de l’un des chefs-d’œuvre de Gaudí à Barcelone. Son intérieur unique est aussi exceptionnel que son extérieur féérique.
Casa Batlló, Barcelone
Casa Batlló


Le balcon de Casa Batlló
Balcon

Detail du toit de la Casa Batlló
Detail du toit
Entre 1898 et 1906, trois maisons mitoyennes furent construites sur le boulevard chic de Passeig de Gràcia’, par quelques uns des plus grands architectes modernistes : la Casa Amatller (conçue par Puig i Cadafalch), la Casa Lléo Morera (conçue par Domènech i Montaner) et la Casa Batlló de Gaudí.

Pomme de la discorde

Chacune de ces trois maisons fut dessinée suivant une interprétation différente du style moderniste, dans ce qui semble avoir été une compétition entre les architectes, d’où l’expression locale de Mançana de la Discordia, qui signifie pomme de la discorde, en référence à la mythologie grecque ; une pomme que la déesse Eris donna à « la plus belle » provoqua une dispute entre trois déesses, qui fut à l’origine de la guerre de Troie. Le mot mançana signifie également bloc, ce qui fait que l’expression Mançana de la Discordia peut également être traduite en bloc de la discorde.

Casa Batlló

La Casa Batlló est la plus expressive des trois maisons. Elle fut construite à l’origine entre 1875 et 1877. En 1900, elle fut rachetée par Josep Battló i Casanovas, un riche industriel, qui chargea Gaudì de démolir l’ancienne bâtisse et d’en reconstruire une nouvelle. Gaudì parvint toutefois à convaincre Battló de rénover le bâtiment existant. Entre 1904 et 1906, Gaudí redessina la façade et le toit, ajouta un étage supplémentaire et remodela complètement l’intérieur.

Façade

La façade de la Casa Battló est faite d’un grès couvert de trencadis aux couleurs chatoyantes (une forme de mosaïque Catalane). Fidèle à son style, Gaudí évita l’emploi de lignes droites dans la mesure du possible. Le premier étage présente des fenêtres ovales sculptées de façon irrégulière.

Les balcons des étages inférieurs présentent des piliers en forme d’os, tandis que ceux des étages supérieurs ressemblent à des morceaux de crâne.
Fenêtre, Casa Batlló
Fenêtre

Porte Modernista, Style Gaudi
Porte Modernista

Le grenier de la Casa Batlló
Le grenier
Tous ces éléments contribuèrent à donner à la maison son surnom de « maison des os ». Les fenêtres élargies au premier étage lui donnèrent un autre surnom, la maison des bâillements.

Le toit en écailles

Le toit en écailles, riche en couleurs, fait penser à la peau d’un reptile. D’après certains experts de l’architecture Gaudí, le toit représenterait un dragon ; la petite tourelle avec une croix symboliserait l’épée de St. George coincée à l’intérieur d’un dragon. Les os et les crânes sur la façade représenteraient les victimes du dragon.

Intérieur

L’intérieur de la maison est aussi fascinant que son extérieur. Encore une fois, Gaudí s’efforça d’éviter l’emploi de lignes droites à tout prix. De même que dans le prochain bâtiment privé sur lequel il travailla (qui sera d’ailleurs son dernier), la Casa Milà, il accorda une grande attention au détail lorsqu’il conçut les portes en bois, les vitraux, les tuiles colorées ainsi que la cheminée sculptée.

Cette maison moderniste, unique en son genre, est ouverte aux visiteurs ; rendez-vous sur le site de la Casa Batlló pour plus de détails.
164
barcelona
fr
x
Appuyez sur <ESC> pour fermer
© 2017 www.aviewoncities.com